Skip to main content

Portail Développement durable

Le site de ressources et d'information sur le développement durable de la Bibliothèque nationale de France

Economie

Vidéos en ligne

"Celui qui pense qu’une croissance exponentielle infinie est possible dans un monde fini est soit un fou soit un économiste" déclare un... économiste, non sans humour.
Alors, pendant que les États s’enfoncent dans la crise, des insoumis créent les prémices d’une société fondée sur la sauvegarde écologique et le développement durable.

Note : vous pouvez voir ce documentaire sur les postes audiovisuels des salles de lecture de la BnF.
 








Qu'est ce que cette agriculture urbaine ? Est-ce une utopie ou une expérience pleine d'avenir ? Comment de grandes métropoles comme Paris, New York ou Berlin s'accommodent-elles de la pollution, du manque d'espace et de terre cultivables ?

Dans ce documentaire, on suit plusieurs expériences concrètes. Depuis les adeptes du pâturage des moutons en ville jusqu'aux projets futuristes de fermes verticales, on verra que cette agriculture urbaine accueille toutes les diversités et des visions parfois difficiles à concilier.

Dossier "L'obsolescence programmée : vers une fin prochaine ?"


[Juin 2018]
Le sujet est plus que jamais d'actualité : les euro députés demandent à la Commission européenne de préparer une loi pour lutter contre l'obsolescence programmée, avec à la clé des milliers d 'emplois potentiels dans le secteur de la réparation. L'adoption d'une directive européenne constituerait un signal fort envoyé aux industriels, aux distributeurs, aux citoyens.
Retour sur un sujet qui fait débat.


L'obsolescence programmée, c'est quoi ?

L'article L. 213-4-1 du code de la consommation, émanation de la loi n°2015-992 du 17 août 2015 - art. 99, précise que "L'obsolescence programmée se définit par l'ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d'un produit pour en augmenter le taux de remplacement".
La réduction délibérée de la durée d'utilisation d'un produit devenu obsolète (machine à laver, imprimante, ordinateur...) vise ainsi à en accélérer le renouvellement par un nouvel achat de la part du consommateur, en diminuant artificiellement la durée de vie ou d'utilisation des produits
Le rapport de 2013 "L'obsolescence programmée ou les dérives de la société de consommation" par  le Centre européen de la consommation, en décline différentes formes :

  • technique ou technologique : par défaut fonctionnel, par incomptabilité, par obsolescence indirecte
  • péremption
  • esthétique
  • écologique

Une histoire "ancienne"
Apparu dans les années 20, le sujet a été étudié, défendu, dénoncé par des économistes, historiens, courtier...
En 1925, Stuart Chase, ingénieur et économiste américain, publie en 1925 un ouvrage intitulé "The tragedy of waste" (= "La tragédie des déchets"). Il y conclut que "La moitié, et même plus de la moitié de notre main-d'œuvre
est employée en vain ; plus de la moitié de l'extraction annuelle de ressources naturelles est éparpillée inconsidérément et perdue... Des milliards d'esclaves de l'énergie mécanique font tourner des roues inutiles, tirent des charges inutiles». (Lire page 274 ).
Exemple révélateur : entre 1900 et 1924, les ampoules étaient faites pour durer. Or cette année-là,  l'allemand Osram, General Electric, Philips et la Compagnie des lampes, constatant la saturation du marché, scellent un pacte, connu sous le nom de « cartel de Phoebus », pour abaisser la durée d'éclairage de leurs produits. Ainsi, entre 1926 et 1933, celle-ci passe de 2 500 à 1 205 heures.
En 1932, dans son livre "Ending the depression through planned obsolescence", le courtier new-yorkais Bernard London parlait déjà d’ «obsolescence planifiée» comme d’une solution pour relancer la consommation et la croissance économique.
En 1934, Lewis Mumford, historien américain spécialiste des technologies, rédige "Technique et civilisation". Il s’inquiète du niveau de pollution des sols, de la menace pesant sur la diversité environnementale, de l’importance du gaspillage et du développement de la l’agriculture intensive. Il propose des recommandations et construit progressivement une critique du capitalisme comme un système destructeur de ressources, et non plus seulement destructeur de structures sociales.
Aujourd'hui, ces pratiques des constructeurs mises en place de façon plus ou moins concertée et consciente sont dénoncées par les associations environnementales ou de défense des consommateurs comme Les Amis de la Terre, Grenpeace, UFC que choisir ?
Sources : Histoire de l'obsolesnce programmée // "Bon pour la casse : les déraisons de l'obsolescence programmée" par Serge Latouche (Paris, Éd. Les Liens qui libère, 2012 - Cote BnF : CR333 LATO b)

Vous souhaitez lire la suite du dossier, cliquer sur le pdf ci-dessous.

          

            Vous découvrirez les sujets suivants :

  • Quelques textes de références
  • Panorama de la deuxième vie des produits en France [Infographie]
  • HOP contre Epson : une enquête préliminaire inédite en France
  • Quand les pays en développement deviennent la poubelles des Occidentaux

    Et une bibliographie...

Dossier "L'obsolescence programmée : vers une fin prochaine ?" - Dernières mises à jour

Dossiers thématiques

[Les investissements socialement responsables ou ISR]

 
 

[Mise à jour : 15/01/2018]

Les investissements socialement responsables sont perçus comme l'application de la notion de développement durable dans le domaine de la finance. Le label, créé par le décret n°2016-10 en janvier 2016, distingue les entreprises qui prennent en compte les questions sociales, éthiques, de gouvernance et environnementales, qui sont autant de considérations extra-financières, dans leur modèle de développement. Le schéma ci-joint provient du Forum pour l'investissement reponsable et durable et présente le nombre de fonds labellisés ISR aux Etats-Unis (l'acconryme ESG représente les dimensions environnementales, sociales et de gouvernance, prises en compte dans les investissements responsables).

En France, la semaine pour la finance responsable promeut le développement d'une économie durable, à l'initiative du Forum pour l'investissement responsable (FIR). Au niveau européen, les investissements responsables sont défendus par le réseau Eurosif (Association européenne pour la promotion et le développement de l'investissement responsable et durable en Europe). Au niveau international, le Principles for Responsible Investment (PRI) est le principal défenseur de l'investissement responsable.

Les investissements socialement responsables peuvent être des outils permettant aux épargnants, petits ou grands, de développer un droit de regard sur la façon dont leur argent est utilisé par les gestionnaires et de participer à l'évolution des pratiques entrepreneuriales vers un développement durable.

Plus d'informations : "Comprendre l'ISR" par Novethic

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[La responsabilité sociale des entreprises]

 

[Mise à jour : 27/01/2018]

La Commission Européenne, dans son Livre Vert - Promouvoir un cadre européen pour la responsabilité sociale des entreprises, définit la Responsabilité sociale (ou sociétale) des entreprises (RSE), est "l'intégration volontaire des préoccupations sociales et écologiques des entreprises à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes".

Pour plus d'informations sur la RSE, vous pouvez consulter le site du Ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer, le site du Réseau International de Recherche sur les Organisations et le Développement Durable (RIODD), ainsi que la rubrique Comprendre la RSE sur le site de Novethic et les pages du site de l'INSEE consacrées à la présentation du concept et de données associées.
Source : Illustration du Parc Naturel Régional du Livradois-Forez

Bibliographie :

Rapports, études

Bilan physique et monétaire du charbon 2011-2015
Rapport du Commissariat
général au développement durable - Janvier 2018

La consommation de charbon s’élève à 9,2 Mtep en 2015, en baisse de 11 % par rapport à 2011 et représente 3,7 % de la consommation d’énergie primaire de la France. Totalement importé depuis l’arrêt de la production en France fin 2014, le charbon pèse 1,3 Md€ dans le déficit extérieur en 2015. Cette facture a toutefois été presque divisée par deux depuis 2011. Cette diminution s’explique, au-delà de la baisse de la consommation, par la chute des prix du charbon sur le marché international.

Les acteurs économiques et l'environnement 2017

Rapport INSEE - Décembre 2017
L’Insee et le Service de la donnée et des études statistiques du ministère en charge de l’environnement présentent dans cette édition un ensemble d’analyses et d’indicateurs visant à dresser un panorama synthétique des interactions qui existent entre l’environnement et l’économie en France.

Baromètre 2018 de l'entreprenariat social
Etude de convergences et KPMG - Décembre 2017
Cette nouvelle édition du Baromètre de l’Entrepreneuriat social apportant cette année un éclairage sur les innovations technologiques et les entrepreneurs sociaux qui mettent l’humain au cœur du changement social.

Capital environnemental et dynamiques socio-économiques des territoires

Revue "Capital environnemental et dynamiques socio-économiques des territoires", Vol.8, n°3 | Novembre 2017
L’objet de ce numéro est d’analyser les effets conjoncturels d’une politique climatique de taxation des émissions polluantes, ainsi que son impact sur l’efficacité des politiques de relance dans le cadre d’analyse d’une économie d’inspiration keynésienne.

Pour une stratégie française de la finance verte

Rapport de l'Inspection général des finances et du Commissariat général au développement durable - Décembre 2017
Ce rapport rédigé par Cécilia Berthaud, Inspection Générale des Finances et Julie Evain, Commissariat Général au Développement durable, à l’attention de Nicolas Hulot et Bruno Le Maire, présente un état des lieux sur la finance verte en France et la promotion de sa position dans le monde.

Analyse du marché, des emplois et du futur de l’éolien en France
Etude de l'Observatoire de l'éolien - Septembre 2017
Chaque année, l'Observatoire de l'éolien organise un grand colloque, le Colloque National Eolien, qui regroupe les professionnels de l’éolien.
La 8ème édition a eu lieu les 19 et 20 septembre 2017, centré sur l'innovation avec pour thème des solutions concrètes pour la France de demain à imaginer.


Les systèmes alimentaires durables territorialisés : Cinq retours d’expérience
Analyse du ministère de l'Environnement, de l'énergie et de la mer [Avril 2017]

L'analyse proposée ici permet d’identifier les lignes de force de projets alimentaires exemplaires et ainsi de contribuer à l’émergence et à la diffusion de ces pratiques systémiques d’intérêt.