This is the "Afrique sub-saharienne" page of the "Portail Francophonie" guide.
Alternate Page for Screenreader Users
Skip to Page Navigation
Skip to Page Content
Logo de la BnF
Site d'actualité sur la francophonie et les collections francophones à la BnF
mis à jour le : Dec 14, 2017 URL: http://bnf.libguides.com/francophonie Imprimer le guide Mises à jour du flux RSSAlertes par Courriel

Afrique sub-saharienne Imprimer la page
  Recherche : 
 

Histoire

Thiaroye 1944, histoire et mémoire d'un massacre colonial

 

 
Le livre de Martin Mourre : Thiaroye 1944. Histoire et mémoire d’un massacre colonial, (Presses Universitaires de Rennes, 2016), revient sur un événement tragique survenu à Thiaroye, près de Dakar, le 1er décembre 1944. Plusieurs dizaines de tirailleurs sénégalais qui n'ont fait que réclamer leur solde militaire pour avoir combattu l'armée nazie, sont tués par l'armée coloniale française.

Plus de soixante-dix ans après les faits, cet événement reste un sujet de controverse historiographique. Ce qui a longtemps été considéré par l'armée française comme une mutinerie, apparaît plutôt comme une tuerie organisée par les officiers coloniaux présents à Dakar. Fruit d'un long et patient travail sur les archives de ce drame, cet ouvrage retrace les réappropriations passées et actuelles de cet événement au Sénégal.

Martin Mourre viendra présenter son livre dans le cadre du cycle « Club des livres », qui propose au public de la BnF de rencontrer des personnalités en lien avec l’actualité éditoriale.

Martin Mourre est docteur en histoire de l'École des hautes études en sociales de Paris et en anthropologie à l'université de Montréal. La rencontre sera animée par Sylvie Dreyfus (BnF).

Le samedi 2 décembre 2017, de 17h à18h. Site François Mitterrand.

Fête du livre

Conakry, Capitale mondiale du livre en 2017

 

Chaque année, l’UNESCO et les trois organisations professionnelles internationales de l’industrie du livre - l’Union internationale des éditeurs (IPA), la Fédération internationale des libraires (IBF) et la Fédération internationale des associations et institutions des bibliothécaires (IFLA) désignent la Capitale mondiale du livre pour une période d’un an. 

 

Le comité de sélection a choisi Conakry « à la lumière de la qualité et la diversité de son programme» en particulier «pour l’attention accordée à l’implication des communautés». En effet, le programme est riche, chaque mois étant consacré à un thème : la poésie, la Guinée, la bande-dessinée, la jeunesse et les souvenirs...

La Guinée mettra aussi à l'honneur ses écrivains comme Tierno Monénembo, Camara Laye ou Williams Sassine.

« Le fort investissement de la République de Guinée dans la promotion des livres et de l'alphabétisation témoigne d'une vision claire de la culture et de l'éducation en tant que moteurs du développement, et l'UNESCO est déterminée à soutenir ces efforts », a déclaré Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO.

La ville a également prévu la construction de points de lecture, sorte de mini-bibliothèques, dans chaque quartier, ainsi que d'une nouvelle médiathèque.

L’année a commencé le 23 avril 2017 à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur et finira le 22 avril 2018.

Conakry est la dix-septième ville à être désignée Capitale mondiale du livre après Wroclaw en 2016. En 2018, c'est Athènes qui prendra la relève.

Education

Trop d'écoles privées ?

 

Du 23 au 26 octobre, se tiendra à Dakar une rencontre francophone sur la privatisation et la marchandisation de l’éducation.

Elle réunira 96 délégués venant de 35 pays francophones qui débattront des défis actuels que pose l’accroissement des acteurs privés dans l’éducation.

Comme l'indique le Comité syndical francophone pour l'éducation et la formation (Csfef) : "La dernière décennie a été marquée par une croissance sans précédent des acteurs privés dans l’éducation, notamment dans les pays à faibles revenus, qui est sur le point de transformer en profondeur des systèmes éducatifs déjà fragiles. De nombreux investisseurs, comprenant des entreprises multinationales, s’impliquent à grande échelle dans le marché jugé très lucratif de l’éducation. Certains proposent des services à bas coût, de mauvaise qualité, visant les populations pauvres, tout en s’exonérant des régulations des Etats. La croissance de ces acteurs privés, et plus généralement, de la marchandisation de l’éducation, est particulièrement marquée au niveau du cycle fondamental (primaire et secondaire), là où les injustices sociales se creusent".

L'OIF et les 57 chefs d'Etats membres se sont engagés dans la Déclaration d'Antananarivo adoptée cette année, à agir pour renforcer l'éducation publique en réaction à ce phénomène.

 

Décès de Yambo Ouologuem

Yambo Ouologuem, écrivain malien, est décédé. Il était devenu le premier écrivain africain à recevoir le prix Renaudot en 1968 pour son roman-choc Le Devoir de violence. Il s'était retiré du monde littéraire après des attaques de plagiat. Plus d'informations sur sa page Wikipédia.

Vous pouvez regarder l'émission "Grand angle" (diffusée par TV5 Monde en 2015), ci-dessous.

Le journal "Journal du Mali" lui rend par ailleurs hommage...

Prix RFI Théâtre

 

A l'occasion du festival Les Francophonies en Limousin à Limoges, le Prix Théâtre RFI 2017 a été décerné à Edouard Elvis Bvouma pour sa pièce La poupée barbue, histoire d'une jeune fille vivant dans la tourmente de la guerre. 

Cette histoire est la suite de la pièce multiprimée de l’auteur camerounais, A la guerre comme à la Gameboy, l’histoire d’un enfant-soldat qui se confie à une petite fille. Dans cette pièce, la petite fille reste muette; en revanche, dans La Poupée barbue, elle prend la parole.

Né en 1982 au Caneroun, d'un père architecte et d'une mère instructrice de jeunesse et d'animation, il se passionne très tôt pour les plaisirs de la lecture et l’écriture.

Auteur, metteur en scène et comédien, Edouard Elvis Bvouma est aussi co-fondateur de la compagnie Zouria Théâtre: il organise au Cameroun une biennale d’écriture intitulée CONTEXTHEATRAL (Chantier contemporain du texte théâtral).

Ses textes ont été créés au Cameroun et en Afrique et il a fait de nombreuses résidences en France, notamment au Tarmac à Paris. Parmi ses différents textes : Black-Neige et les sept nègres, Petit à petit l’oiseau perd son nid, Le Deal des Leaders, L’abominable homme des rêves, ou encore un roman L’épreuve par neuf.

Pour la première fois, le Prix Théâtre RFI inclut aussi une résidence au Centre dramatique de Rouen ainsi que des lectures publiques du texte en novembre.

En savoir plus sur Edouard Elvis Bvouma sur les Francophonies en Limousin et sur RFI

Edouard Elvis Bvouma Source: RFI.fr

Description

Loading  Chargement...

Tip