This is the "Maghreb" page of the "Portail Francophonie" guide.
Alternate Page for Screenreader Users
Skip to Page Navigation
Skip to Page Content
Logo de la BnF
Site d'actualité sur la francophonie et les collections francophones à la BnF
mis à jour le : Dec 14, 2017 URL: http://bnf.libguides.com/francophonie Imprimer le guide Mises à jour du flux RSSAlertes par Courriel

Maghreb Imprimer la page
  Recherche : 
 

Prix Renaudot des Lycéens 2017

Le 26e Prix Renaudot des lycéens est décerné à Kaouther Adimi pour son roman "Nos richesses".

Les lycées ont chacun sélectionnés deux ouvrages qu’ils ont défendus à Loudun, ville natale de Théophraste Renaudot (1586-1653), Cette année, le débat entre lycées des académies de Poitiers, Nantes et Limoges, pour défendre leur ouvrage préféré, a été retransmis, en direct, sur la chaîne YouTube Plateau-audiovisuel.

Ce livre a aussi reçu le Prix du Style 2017.

L'auteure revient ici sur la vie de l'éditeur et libraire Edmond Charlot, sur sa volonté de promouvoir de jeunes écrivains de la Méditerranée sans distinction de langue ou de religion.

A noter que Edmond Charlot fut l'objet d'un colloque à la Bibliothèque nationale de France pour commémorer son centenaire, en 2015.

Peinture

Tahar Ben Jelloun expose ses tableaux

Ci-dessus, l'Institut du Monde Arabe

L'Institut du Monde Arabe à Paris, exposera les tableaux de l'écrivain marocain Tahar Ben Jelloun du 10 octobre 2017 au 7 janvier 2018.

Ce n'est pas la première fois que Tahar Ben Jelloun expose ses toiles. Plusieurs villes avaient déjà accueilli ses oeuvres : Tanger, Marrakech, Turin...C'est maintenant au tour des visiteurs français de pouvoir les admirer !

"Ces toiles, écrit Tahar Ben Jelloun, rappellent le pays natal, le pays intérieur, celui de mon imaginaire fait de voyages, de rencontres et d’étonnements. C’est le rythme de ma respiration, de ma liberté entêtée et du désir d’aller habiter une prairie qui change de couleur et de lumière, pensant malgré tout que l’art sauvera le monde."

L'exposition s'accompagne de deux rencontres : l'une avec Jean-Claude Carrière le samedi 21 octobre; l'autre avec Bernard Pivot le dimanche 22 octobre 2017.

Editeur

Edmond Charlot : éditeur méconnu

Les actes du colloque Edmond Charlot qui se sont déroulés à Pézenas et Montpellier les 25 et 26 septembre 2015 sont désormais disponibles en librairie et à la BnF

Edmond Charlot commence son activité de libraire et d'éditeur dans les années 1930 à Alger. Il publie les grands écrivains d'Algérie comme Albert Camus, Mouloud Feraoun, Jean Sénac, Emmanuel Roblès...Il sera ensuite diplomate, animateur de radio et enfin libraire à Pézenas où il meurt en 2004.

Ce livre revient très précisément sur les collaborations de Charlot, notamment les graphistes ou illustrateurs (Brouty, Faucheux) ainsi que les remous historiques dont il a été témoin et qui ont façonné sa carrière (la décolonisation, la deuxième guerre mondiale) et ses choix esthétiques et politiques.

 

Conférences

Littérature au féminin

 

Le journal Le Monde propose, sur son site Internet, une série de conférences ou entretiens sur tous les domaines de l'actualité. C'est ainsi que l'on peut découvrir une vidéo d'environ 1h30 animée par les deux écrivaines Leïla Slimani et Catherine Millet sur le thème : "La littérature : une révolte au féminin ?".

 

Catherine Millet (photo de gauche) est une critique d'art et romancière française, auteure notamment de La vie sexuelle de Catherine M. et Une enfance de rêve.

Leïla Slimani (photo de droite) est une journaliste et écrivaine franco-marocaine, qui a reçu le Prix Goncourt en 2016 pour Chanson douce.

Parmi les conférences proposées, on peut également écouter Michaëlle Jean, secrétaire générale de l'organisation internationale de la francophonie et l'auteure et illustratrice Marjane Satrapi.

Catherine Millet par Arnaud Février © Flammarion

 

Leïla Slimani par Catherine Hélie © Gallimard

Décès de Mustapha Tlili

 

L’écrivain tunisien Mustapha Tlili est décédé le 20 octobre 2017, à l’âge de 80 ans.


 «Romancier de l’exil, son oeuvre se caractérise par une triple culture : la culture maternelle tunisienne, la culture française dont il nourrit son écriture et la culture américaine, notamment celle de New-York où il a longtemps travaillé comme fonctionnaire des Nations Unies», a écrit Faouzi Daldoul, son éditeur.
Né à Fériana, près de Kasserine, en Tunisie en 1937, Mustapha Tlili avait étudié la philosophie à l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, est devenu ensuite journaliste politique à « Jeune Afrique », à Paris, avant de déménager à New-York, où il travailla au sein de l’Organisation des Nations Unies. 


Mustapha Tlili avait publié plusieurs romans, notamment, « La rage aux tripes » en 1975, « Le bruit dort » en1978, « Gloire des sables » en 1982 ou encore « La montagne du lion » en 1988 qui fut interdit dans son pays natal.

En 2008, Mustapha Tlili avait remporté le prix Comar d’Or pour son roman ''Un après-midi dans le désert''.  

©Webdo.tn

Description

Loading  Chargement...

Tip