Ressources en culture généraleFocus concours : l'écoleL'homme, le monde, le vivantLa société, la communauté, la familleL'État, la loi, les institutionsLes religions, les spiritualités, les croyancesLes territoires, la mondialisation, les migrations
PatrimoineAccélération et zappingCrises et révolutionsUtopies et uchronies
Souffrance au travailNouveaux métiers, nouvelles formes de travail
Guerre et violenceMonopole de la violence d'ÉtatViolence organisée contre l'ÉtatViolence insurrectionnelle contre l'ÉtatViolence dans l'espace publicViolence dans la sphère privéeNon-violence
Archive - À la une : les drames de l'immigrationArchive - À la une : la réforme du collègeArchive - À la une : les vacancesArchive - À la une : société et migrantsArchive - À la une : climat et sociétéArchive - À la une : patrimoine en dangerArchive - À la une : le végétarismeArchive - À la une : la franc-maçonnerie
FuirVoyagerS'évaderMourir
This is the "Archive - À la une : la franc-maçonnerie" page of the "Portail Sociétés en débats" guide.
Alternate Page for Screenreader Users
Skip to Page Navigation
Skip to Page Content
Logo de la BnF

Portail Sociétés en débats  

Ressources en culture générale sélectionnées par la Bibliothèque nationale de France
mis à jour le : Oct 10, 2017 URL: http://bnf.libguides.com/societesendebats Imprimer le guide Mises à jour du flux RSSAlertes par Courriel

Archive - À la une : la franc-maçonnerie Imprimer la page
  Recherche : 
 
 

La franc-maçonnerie

Depuis le XVIIIe siècle, la franc-maçonnerie fascine par son univers secret, ses symboles et ses rites. Possédant dans ses collections un fonds maçonnique important, la BnF retrace lors d'une exposition d'envergure l'histoire de cette institution.

 

 

Agenda

du 12 avril 2016 au 24 juillet 2016 site François-Mitterrand / Galerie 2.

Les francs-maçons à l'assaut de l'armée : le scandale de l'affaire des fiches Par Emmanuel Thiébot, samedi 21 mai 2016 15h30-16h30

L'initiation maçonnique entre tradition et modernité Par Yves Hivert-Messeca, samedi 28 mai 2016 15h30-16h30

La pierre et le compas, symboles et traditions des bâtisseurs Par Jean-Michel Mathonière, samedi 4 juin 2016 15h30-16h30

Anthropologie. L’initiation, engagement et choix éthique, Par Irène Mainguy, samedi 11 juin 2016 15h30-16h30

Les idées sociales de francs-maçons de Condorcet à Pierre Mendès France Par Bernard Bobe, samedi 18 juin 2016 15h30-16h30

Retrouvez les dernières conférences en ligne de la BnF

 

Gallica franc-maçonnerie

Retrouvez sur Gallica quelques livres et images numérisés qui apportent une perspective historique sur la franc-maçonnerie. 

 

Franc-maçonnerie : quelques ouvrages de référence

  • La franc-maçonnerie : histoire et dictionnaire

    Sous la direction de Jean-Luc Maxence  - R. Laffont, 2013.

    L'art royal (expression courante pour désigner la pratique maçonnique) intrigue toujours, répondant au goût d'un vaste public pour les secrets et supposés complots. Face à tant de fascination irrationnelle, parfois de méfiance, peut-on prétendre à une certaine objectivité historique ? La Franc-maçonnerie tente de répondre à cette interrogation, en offrant une source vive d'information et de références. L'ouvrage s'adresse aux profanes comme aux initiés, aux historiens comme aux curieux venus de tous les horizons de la pensée, à tous ceux qui veulent comprendre, au-delà des peurs et des fantasmes habituels. Il propose des pistes de réflexion, des débats d'idées, des dossiers, des documents historiques sur un sujet qui n'a cessé, depuis plusieurs siècles, de susciter des commentaires passionnés.

  • La franc-maçonnerie

    Roger Dachez et Alain Bauer - Presses universitaires de France, 2013

    Le plus souvent, les francs-maçons ne se reconnaissent guère dans les portraits – simplement moqueurs voire résolument hostiles – que la presse se plaît avec constance à tracer d’eux. Reconnaissons qu’il n’est pas facile, de l’extérieur, de rendre compte d’une institution qui, bien que profondément mêlée à l’histoire intellectuelle, politique, sociale et religieuse de l’Europe depuis plus de trois siècles, n’en revendique pas moins une identité « profonde » qu’elle refuse de donner à voir au monde « profane ». Comment concilier et donner à comprendre à la fois cette franc-maçonnerie essentiellement initiatique et celle, plus politique, qui veut changer la société ? Quel est, finalement, le projet maçonnique ?

    es revendications des végétariens et des véganes suscitent des réactions hostiles. Aux États-Unis, l’industrie agro-alimentaire a interdit que l’on filme les sévices subis par les animaux d’élevage, tandis qu’en France, on estime que la fermeture des abattoirs précipitera le déclin moral de l’Occident.
    Cette querelle n’est pas récente. Les pythagoriciens condamnaient déjà la consommation de viande lorsque les stoïciens enseignaient que les bêtes n’existaient que pour satisfaire l’espèce humaine. L’Église a longtemps prêché cet anthropocentrisme radical, avant que les philosophes des Lumières ne le contestent vigoureusement. « La justice ne devrait-elle pas concerner tous les êtres sensibles ? », demandèrent-ils. N’est-il pas inhumain de tuer pour se nourrir ? Depuis le XIXe siècle anglais et à la faveur de l’écologisme contemporain, les discussions ont redoublé.
    L’histoire du végétarisme est celle d’un débat ancien et fascinant, qui porte moins sur les animaux ou l’alimentation que sur l’espèce humaine, ses devoirs et ses prérogatives, sa place dans l’univers, sa nature biologique et spirituelle. - See more at: https://www.puf.com/content/Le_v%C3%A9g%C3%A9tarisme_et_ses_ennemis#sthash.B0uZbplu.dpuf
    es revendications des végétariens et des véganes suscitent des réactions hostiles. Aux États-Unis, l’industrie agro-alimentaire a interdit que l’on filme les sévices subis par les animaux d’élevage, tandis qu’en France, on estime que la fermeture des abattoirs précipitera le déclin moral de l’Occident.
    Cette querelle n’est pas récente. Les pythagoriciens condamnaient déjà la consommation de viande lorsque les stoïciens enseignaient que les bêtes n’existaient que pour satisfaire l’espèce humaine. L’Église a longtemps prêché cet anthropocentrisme radical, avant que les philosophes des Lumières ne le contestent vigoureusement. « La justice ne devrait-elle pas concerner tous les êtres sensibles ? », demandèrent-ils. N’est-il pas inhumain de tuer pour se nourrir ? Depuis le XIXe siècle anglais et à la faveur de l’écologisme contemporain, les discussions ont redoublé.
    L’histoire du végétarisme est celle d’un débat ancien et fascinant, qui porte moins sur les animaux ou l’alimentation que sur l’espèce humaine, ses devoirs et ses prérogatives, sa place dans l’univers, sa nature biologique et spirituelle. - See more at: https://www.puf.com/content/Le_v%C3%A9g%C3%A9tarisme_et_ses_ennemis#sthash.B0uZbplu.dpuf
    es revendications des végétariens et des véganes suscitent des réactions hostiles. Aux États-Unis, l’industrie agro-alimentaire a interdit que l’on filme les sévices subis par les animaux d’élevage, tandis qu’en France, on estime que la fermeture des abattoirs précipitera le déclin moral de l’Occident.
    Cette querelle n’est pas récente. Les pythagoriciens condamnaient déjà la consommation de viande lorsque les stoïciens enseignaient que les bêtes n’existaient que pour satisfaire l’espèce humaine. L’Église a longtemps prêché cet anthropocentrisme radical, avant que les philosophes des Lumières ne le contestent vigoureusement. « La justice ne devrait-elle pas concerner tous les êtres sensibles ? », demandèrent-ils. N’est-il pas inhumain de tuer pour se nourrir ? Depuis le XIXe siècle anglais et à la faveur de l’écologisme contemporain, les discussions ont redoublé.
    L’histoire du végétarisme est celle d’un débat ancien et fascinant, qui porte moins sur les animaux ou l’alimentation que sur l’espèce humaine, ses devoirs et ses prérogatives, sa place dans l’univers, sa nature biologique et spirituelle. - See more at: https://www.puf.com/content/Le_v%C3%A9g%C3%A9tarisme_et_ses_ennemis#sthash.B0uZbplu.dpuf
  • Diffusions et circulations des pratiques maçonniques : XVIIIe-XXe siècle

    Pierre-Yves Beaurepaire, Kenneth Loiselle, Jean-Marie Mercier et Thierry Zarcone - Classiques Garnier, 2012

    Les recherches historiques sur la franc-maçonnerie sont aujourd'hui en plein renouvellement et la structuration de la recherche internationale est clairement en marche. Dans cette perspective, cet ouvrage collectif inaugure une collection scientifique dédiée aux chantiers les plus prometteurs des Masonic studies.

    es revendications des végétariens et des véganes suscitent des réactions hostiles. Aux États-Unis, l’industrie agro-alimentaire a interdit que l’on filme les sévices subis par les animaux d’élevage, tandis qu’en France, on estime que la fermeture des abattoirs précipitera le déclin moral de l’Occident.
    Cette querelle n’est pas récente. Les pythagoriciens condamnaient déjà la consommation de viande lorsque les stoïciens enseignaient que les bêtes n’existaient que pour satisfaire l’espèce humaine. L’Église a longtemps prêché cet anthropocentrisme radical, avant que les philosophes des Lumières ne le contestent vigoureusement. « La justice ne devrait-elle pas concerner tous les êtres sensibles ? », demandèrent-ils. N’est-il pas inhumain de tuer pour se nourrir ? Depuis le XIXe siècle anglais et à la faveur de l’écologisme contemporain, les discussions ont redoublé.
    L’histoire du végétarisme est celle d’un débat ancien et fascinant, qui porte moins sur les animaux ou l’alimentation que sur l’espèce humaine, ses devoirs et ses prérogatives, sa place dans l’univers, sa nature biologique et spirituelle. - See more at: https://www.puf.com/content/Le_v%C3%A9g%C3%A9tarisme_et_ses_ennemis#sthash.B0uZbplu.dpuf
    es revendications des végétariens et des véganes suscitent des réactions hostiles. Aux États-Unis, l’industrie agro-alimentaire a interdit que l’on filme les sévices subis par les animaux d’élevage, tandis qu’en France, on estime que la fermeture des abattoirs précipitera le déclin moral de l’Occident.
    Cette querelle n’est pas récente. Les pythagoriciens condamnaient déjà la consommation de viande lorsque les stoïciens enseignaient que les bêtes n’existaient que pour satisfaire l’espèce humaine. L’Église a longtemps prêché cet anthropocentrisme radical, avant que les philosophes des Lumières ne le contestent vigoureusement. « La justice ne devrait-elle pas concerner tous les êtres sensibles ? », demandèrent-ils. N’est-il pas inhumain de tuer pour se nourrir ? Depuis le XIXe siècle anglais et à la faveur de l’écologisme contemporain, les discussions ont redoublé.
    L’histoire du végétarisme est celle d’un débat ancien et fascinant, qui porte moins sur les animaux ou l’alimentation que sur l’espèce humaine, ses devoirs et ses prérogatives, sa place dans l’univers, sa nature biologique et spirituelle. - See more at: https://www.puf.com/content/Le_v%C3%A9g%C3%A9tarisme_et_ses_ennemis#sthash.B0uZbplu.dpuf
    es revendications des végétariens et des véganes suscitent des réactions hostiles. Aux États-Unis, l’industrie agro-alimentaire a interdit que l’on filme les sévices subis par les animaux d’élevage, tandis qu’en France, on estime que la fermeture des abattoirs précipitera le déclin moral de l’Occident.
    Cette querelle n’est pas récente. Les pythagoriciens condamnaient déjà la consommation de viande lorsque les stoïciens enseignaient que les bêtes n’existaient que pour satisfaire l’espèce humaine. L’Église a longtemps prêché cet anthropocentrisme radical, avant que les philosophes des Lumières ne le contestent vigoureusement. « La justice ne devrait-elle pas concerner tous les êtres sensibles ? », demandèrent-ils. N’est-il pas inhumain de tuer pour se nourrir ? Depuis le XIXe siècle anglais et à la faveur de l’écologisme contemporain, les discussions ont redoublé.
    L’histoire du végétarisme est celle d’un débat ancien et fascinant, qui porte moins sur les animaux ou l’alimentation que sur l’espèce humaine, ses devoirs et ses prérogatives, sa place dans l’univers, sa nature biologique et spirituelle. - See more at: https://www.puf.com/content/Le_v%C3%A9g%C3%A9tarisme_et_ses_ennemis#sthash.B0uZbplu.dpuf
  • Le grand livre illustré du patrimoine maçonnique

    Cherche-Midi, 2011

    Ce beau livre, conçu et réalisé par une équipe particulièrement qualifiée, propose une découverte du patrimoine de la franc-maçonnerie, présenté dans toute sa diversité et ses modes d'expression depuis trois siècles.

  • Dictionnaire amoureux de la franc-maçonnerie

    Alain Bauer - Plon, 2010

    Ce dictionnaire amoureux est le premier livre de référence, accessible au grand public, et conçu dans un souci d'objectivité, de clarté et de vérité. Il permet à la Franc-maçonnerie de sortir du temple, du secret et même du mystère. Loin de tous les mythes, Alain Bauer, à la fois historien et témoin, nous décrit de l'intérieur la réalité de la Franc-maçonnerie. Il évoque au fil des pages les origines et l'histoire du mouvement, son implantation en France et dans les autres pays ainsi que les personnages qui l'ont marqué. Il aborde également les problèmes qui ont agité - et parfois divisé - les Francs-maçons au cours des dernière années,tant sur les sujets de société que sur le fonctionnement des loges.

  • Les 100 mots de la franc-maçonnerie

    Alain Bauer et Roger Dachez  - Presses universitaires de France, 2010

    Être franc-maçon, cest être initié entre autres à un vocabulaire propre à cette institution secrète et en reconnaître les symboles. Cest aussi adhérer à une certaine vision du monde et de la société, saccorder sur des expressions qui  marquent cette communauté de valeurs. D« équerre » à « hermétisme », de « Jules Ferry » à la « Légende dHiram » ou encore « agapes », à travers 100 termes clés regroupés en sept chapitres, ce livre retrace lhistoire de la franc-maçonnerie, précise les modalités de la vie maçonnique, le sens des symboles, lorganisation institutionnelle, les principales valeurs et les enjeux intellectuels qui lient les maçons. Il nous donne à comprendre les fondamentaux dune institution singulière, plurielle et finalement mal connue.

  • Les textes fondateurs de la franc-maçonnerie

    Dervy, 2006

    L'ensemble des textes fondamentaux de la Franc-maçonnerie, catéchismes, rituels, etc., a été écrit en anglais. Selon l'auteur, ces textes, de la fin du XVII, siècle et du début du XVIIIe siècle, ont perdu, au fil des nombreuses traductions, une grande partie de leur sens originel. C'est pourquoi Philippe Langlet s'est efforcé de renouveler la traduction des textes en les replaçant dans leur contexte historique et culturel.

  • Le petit dictionnaire de la franc-maçonnerie

    Guy Chassagnard - Alphée, 2005

    La franc-maçonnerie, société d'hommes libres et de bonnes m urs qui, sans elle, ne se seraient jamais rencontrés, possède ses mots et son propre langage. De A, comme A bas la calotte, jusqu'à Z comme Zorobabel, l'auteur à chercher à recenser toute la terminologie maçonnique ; pour la comprendre d'abord et en donner ensuite, une définition aussi simple et précise que possible, accessible à tout initié, mais aussi compréhensible à tout profane.

  • La franc-maçonnerie : une quête philosophique et spirituelle de la connaissance

    René Le Moal et Georges Lerbet - Armand Colin, 2005

    Généralement mécomprise, souvent suspectée, parfois persécutée, la franc-maçonnerie s'enracine dans l'optimisme philanthropique des Lumières. Tout son paradoxe est qu'elle associe la révérence envers le mythe et la confiance en la raison, la conscience de la nécessité du retrait dans l'espace séparé du temple et une visée fraternelle de compréhension de l'homme et du monde. La retour constant des mille formes de la haine de l'autre, dont le siècle passé a été prodigue, suffirait à justifier que des esprits soucieux de concorde et de progrès se soient bâti un refuge pour élaborer une philosophie de la vie et de la civilisation, et revenir vers le monde pour le féconder.

  • Franc-maçonnerie et histoire : bilan et perspectives - actes du colloque international et interdisciplinaire, 14-16 novembre 2001, Rouen

    Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2003

    Sous ce titre sont rassemblées vingt-deux contributions d'historiens français, espagnols, italiens et anglophones, tous attachés à mettre en évidence le formidable renouvellement méthodologique et épistémologique dont sont l'objet les études consacrées au " fait maçonnique " depuis une quinzaine d'années.

  • L'Europe des francs-maçons : XVIIIe-XXIe siècles

    Pierre-Yves Beaurepaire - Belin, 2002

    L'auteur mobilise les recherches les plus récentes, et s'appuie sur l'exploitation des principaux fonds d'archives maçonniques européens, ainsi que sur l'ouverture en janvier 2002 des " Archives russes " du Grand Orient de France de retour de Moscou.

  • Textes fondateurs de la tradition maçonnique, 1390-1760 : introduction à la pensée de la franc-maçonnerie primitive

    Grasset, 1995

    Ce recueil est le premier à réunir en langue française la diversité des textes fondateurs, anglais et français, de la Tradition maçonnique. Conçu comme une introduction à la pensée de la Franc-maçonnerie primitive (1390-1760), il rassemble 16 textes majeurs qui ont contribué, chacun pour sa part, à fixer et à enrichir au fil des siècles les éléments de l'identité maçonnique.

  • La franc-maçonnerie pour les nuls

    Philippe Benhamou & Christopher Hodappe - First éditions, 2006

    Cet ouvrage propose aux hommes et aux femmes de tous horizons de découvrir l'une des plus anciennes sociétés secrètes du monde occidental : la franc-maçonnerie. Sans faire de prosélytisme, ni verser dans l'ésotérisme, il permet de mieux comprendre les mécanismes et le caractère sacré de l'expérience initiatique tout en dépoussiérant certaines légendes attachées aux francs-maçons.

  • Dictionnaire de la franc-maçonnerie

    Sous la direction de Daniel Ligou - PUF, 2006

    Ce recueil est le premier à réunir en langue française la diversité des textes fondateurs, anglais et français, de la Tradition maçonnique. Conçu comme une introduction à la pensée de la Franc-maçonnerie primitive (1390-1760), il rassemble 16 textes majeurs qui ont contribué, chacun pour sa part, à fixer et à enrichir au fil des siècles les éléments de l'identité maçonnique.

Description

Loading  Chargement...

Tip