Ressources en culture généraleFocus concours : l'écoleL'homme, le monde, le vivantLa société, la communauté, la familleL'État, la loi, les institutionsLes religions, les spiritualités, les croyancesLes territoires, la mondialisation, les migrations
PatrimoineAccélération et zappingCrises et révolutionsUtopies et uchronies
Souffrance au travailNouveaux métiers, nouvelles formes de travail
Guerre et violenceMonopole de la violence d'ÉtatViolence organisée contre l'ÉtatViolence insurrectionnelle contre l'ÉtatViolence dans l'espace publicViolence dans la sphère privéeNon-violence
Archive - À la une : les drames de l'immigrationArchive - À la une : la réforme du collègeArchive - À la une : les vacancesArchive - À la une : société et migrantsArchive - À la une : climat et sociétéArchive - À la une : patrimoine en dangerArchive - À la une : le végétarismeArchive - À la une : la franc-maçonnerie
FuirVoyagerS'évaderMourir
This is the "L'État, la loi, les institutions" page of the "Portail Sociétés en débats" guide.
Alternate Page for Screenreader Users
Skip to Page Navigation
Skip to Page Content
Logo de la BnF

Portail Sociétés en débats  

Ressources en culture générale sélectionnées par la Bibliothèque nationale de France
mis à jour le : Dec 13, 2017 URL: http://bnf.libguides.com/societesendebats Imprimer le guide Mises à jour du flux RSSAlertes par Courriel

L'État, la loi, les institutions Imprimer la page
  Recherche : 
 
 

Une nouveauté "philo" en salle J...

 
 
Robert Damien
Armand Colin, 2013

Comment s’exerce l’autorité ?  Pourquoi obéir et à qui ? De quel droit et au nom de quoi, quelqu’un peut-il commander à un autre et l’obliger à accomplir ce qu’il ne veut pas nécessairement accomplir de son plein gré ? Pourquoi y a-t-il des chefs ? Cet ouvrage questionne, à travers une approche historique et une relecture des philosophes classiques, la notion d'"autorité" et la figure du "chef" dans notre société.

 

...Et une mise en perspective historique sur le web

"Une petite histoire de la désobéissance"

Une ébauche historique non-exhaustive de la désobéissance civile depuis 1945, avec la participation de José Bové.
                                              
Sur les docks, émission de France Culture du 31 mars 2008

Résultat de recherche d'images pour "france culture"

 

L'État, la loi, les institutions: les fondamentaux

  • L'État, la loi, les institutions : les fondamentaux

    Richard Ying et Tangui Morlier, Hémicycle de l'Assemblée nationale ,CC BY SA (Wkimedia Commons)

  • L'État, la nation

    Wikimedia Commons

  • De la démocratie en Amérique

    Tocqueville - Vrin, 1990

    Un des textes fondateurs de la philosophie politique, publié entre 1835 et 1840. L'égalité des conditions, l'individualisme, le despotisme démocratique, les relations entre maîtres et serviteurs, l'esprit de liberté et l'esprit de religion, autant de notions qui dessinent aujourd'hui encore les contours d'une philosophie de la démocratie.

  • Sur l'État

    Pierre Bourdieu -  Éditions du Seuil, 2011

    Dévoilant dans cet ouvrage les illusions de la « pensée d’État », vouée à entretenir la croyance en un principe de gouvernement orienté vers le bien commun, Bourdieu se montre tout autant critique à l’égard de l’« humeur anti-institutionnelle », prompte à résumer la construction d’un appareil bureaucratique à une fonction de maintien de l’ordre social.

  • L'État en France de 1789 à nos jours

    Pierre Rosanvallon - Éditions du Seuil, 1993

    L'État comme problème politique est au cœur des passions partisanes et des débats tout en restant une sorte de non-objet historique. Ce quasi-vide, Pierre Rosanvallon a voulu commencer à le combler dans cet ouvrage, à la fois bilan et programme.

  • La communauté des citoyens : sur l’idée moderne de nation

    Dominique Schnapper - Gallimard, 1994

    La nation moderne est historiquement indissociable de la démocratie et essentiellement opposée au nationalisme. Quel peut être l'avenir de cette communauté de citoyens, quand les uns se réclament de leurs particularismes ethniques ou de leur identité religieuse, quand les autres confondent leurs devoirs de citoyens avec leurs droits de consommateurs ?

  • Qu’est-ce qu’un Français ? Histoire de la nationalité française depuis la Révolution

    Patrick Weil - Gallimard, 2005

    Objet, à gauche comme à droite, de croyance plus que de connaissance, sujet de nombreux affrontements politiques et juridiques, la nationalité française voit dans cet ouvrage son histoire reconstituée, analysée et interprétée.

  • L'école, l'éducation

    Geo, En classe, le travail des petits (Flickr)

                                                        

  • Émile ou de l'éducation

    Rousseau - Flammarion, 2009

    La publication de l'Émile, en 1762, restitue au problème de l'éducation sa place centrale en philosophie.
     Émile est suivi dans chaque étape, à travers des expériences qui attestent d'abord le souci de considérer « l'enfant dans l'enfant », au lieu de le sortir de son âge. Rousseau montre qu'il est possible d'éduquer un homme selon la nature et de quelle façon les vices et l'inégalité caractérisent désormais la condition humaine : double enjeu qui constitue sa « théorie de l'homme ».

  • L'éducation morale

    Émile Durkheim - Flammarion, 2009

    L’éducation morale est le premier cours de Durkheim donné à la Sorbonne sur la science de l’éducation en 1902-1903. Il illustre l’affirmation selon laquelle « la sociologie n’a pas été admise d’emblée à la Sorbonne, mais s’y est introduite par la porte étroite de la pédagogie ». Posant que tout fait moral est d’abord un fait social, Durkheim fait de l’éducation le principal vecteur d’une morale envisagée comme une tradition à transmettre, à s’accaparer et à renouveler.

  • Démocratie et éducation

    John Dewey - Armand Colin, 2011

    Ce volume propose les deux grands textes de John Dewey sur l’éducation : Démocratie et Éducation (1916) et Expérience et Éducation (1938). Il place l’expérience au cœur de l’apprentissage et recentre la pédagogie sur l’individu plutôt que sur les savoirs. La finalité de l’école est d’accroître la capacité à agir et c’est en cela qu’elle participe de la démocratie.

  • L'école, l'Eglise, la République, 1871-1914

    Mona Ozouf - Éditions du Seuil, 1992

    De 1871 à 1914, l'Église et la République livrent une bataille passionnée autour de la "question scolaire". Le problème scolaire a engendré ses mythes et ses symboles: c'est à travers ces images que se perpétuent, jusqu'à nous, les débats de la IIIe République.

  • L'ordre social

                                                         Prison (Etat de Washington, USA), (Wikimedia Commons)

  • Des délits et des peines

    Beccaria - Flammarion, 1991

    Beccaria pose les bases de la réflexion pénale moderne.Toute peine doit être rapportée à la liberté et non au pouvoir, à l'exigence sociale et non à l'arbitraire du souverain ou du juge. Célébré par les Lumières, il fut une référence fondamentale de la Révolution, et jusqu'à nos jours les principes de sa pensée ont eu une influence internationale.

  • Surveiller et punir : naissance de la prison

    Michel Foucault - Gallimard,1994

    Histoire critique de l'institution pénitentiaire, analysant la question du pouvoir, de ses techniques, des modalités de son exercice, de ses stratégies et de ses tactiques, cet important ouvrage de Foucault qui aura contribué au renouveau de la réflexion philosophique française.

  • La force de l’ordre : une anthropologie de la police des quartiers

    Didier Fassin - Éditions du Seuil, 2011

    Fondé sur une enquête conduite auprès de la brigade anti-criminalité d'une banlieue parisienne, cet ouvrage met en lumière l'exception sécuritaire à laquelle sont soumises les "cités". Cette anthropologie critique s'efforce d'approfondir le débat sur la manière dont on police aujourd'hui les milieux populaires et, singulièrement, les jeunes de familles immigrées.

  • La prison républicaine

    Robert Badinter - Fayard, 1992

    Dès l'avènement de la République en 1871, une exigence s'impose à tous en matière pénitentiaire : la prison ne doit plus seulement punir, mais, autant que possible, amender et réinsérer. Robert Badinter évoque en historien rigoureux et objectif une période - 1871-1914 - où s'enracine la France d'aujourd'hui.

  • Corps social, inclusion, exclusion

                                Eric Pouhier, Un SDF dans les rues de Paris en 2005, CC-BY-SA (Wikimedia Commons)

  • La misère du monde

    Pierre Bourdieu - Éditions du Seuil, 1993

    Sous la direction de Bourdieu, une équipe de chercheurs s'est consacrée pendant trois ans à comprendre les conditions d'apparition des formes contemporaines de la misère sociale. La Cité, l'École, la famille, le monde ouvrier, le sous-prolétariat, l'univers des employés, celui des paysans et des artisans, etc. : autant d'espaces où se nouent des conflits générateurs d'une souffrance dont la vérité est dite, ici, par ceux qui la vivent.

  • Histoire de la folie à l'age classique

    Michel Foucault - Gallimard, 1992

    Premier ouvrage important de Foucault, publié en 1972, ce classique de l'histoire des idées étudie le développement de la notion de folie à travers différentes époques, du Moyen Âge à l'époque contemporaine.

  • Asiles : études sur la condition sociale des malades mentaux et autres reclus

    Erwin Goffman - Editions de Minuit, 1990

    Goffman s’est fait, trois années durant, l’ethnologue scrupuleux des malades mentaux internés dans les hôpitaux psychiatriques. Il présente dans Asiles une interprétation de la vie hospitalière qui situe les pratiques thérapeutiques quotidiennes dans leur cadre le plus objectif, celui d’une “institution totalitaire”, c’est-à-dire d’un établissement investi de la fonction ambiguë de neutraliser ou de réadapter à l’ordre social un type particulièrement inquiétant de déviants.

  • Les formes élémentaires de la pauvreté

    Serge Paugam - Presses universitaires de France, 2005

    La pauvreté dérange car elle est l'expression d'une inégalité difficilement acceptable dans une société globalement riche et démocratique. Les pauvres ne représentent-ils pas le destin auquel les sociétés modernes ont cru pouvoir échapper ? Dans ce livre, Serge Paugam propose une réflexion qui englobe tous les éléments de cette question sociale.

  • Les métamorphoses de la question sociale

    Robert Castel - Fayard, 1995

    Après avoir décrit la lente mise en place de la dépendance salariale, puis sa remise en cause sous la pression de l'économie de marché, l'auteur montre que seul l'État est encore capable d'imposer un minimum de protection sociale pour limiter les effets d'un individualisme négatif qui n'a libéré le travailleur de ses anciennes dépendances que pour l'abandonner à l'aléatoire de la recherche d'un emploi et de la quête de sa subsistance.

 

Zoom sur... l'éducation des filles

File:Entrée des filles de l'école de Vielle-Adour (Hautes-Pyrénées, France).JPG

Objets de débats et de controverses, les récents "ABCD de l'égalité", dispositifs du ministère de l'Éducation nationale devant aider les enseignants à lutter contre les stéréotypes et les inégalités filles-garçons dès le plus jeune âge, interrogent en creux sur la construction historique et politique d' une éducation différenciée des femmes en France et dans le monde.

Florent Pécassou, Entrée des filles à l'école de Vieille Adour (Hautes-Pyrénées), CC BY-SA (Wikimedia Commons)


À la BnF


La fabrique des filles : l’éducation des filles de Jules Ferry à la pilule

 Rebecca Rogers et  Françoise Thébaud - Éditions Textuel, 2010

"On ne naît pas femme, on le devient". Des leçons de broderie aux cours d'éducation sexuelle, le XXe siècle est porteur d'une évolution, à la fois spectaculaire et paradoxale, de l'éducation des filles, naviguant entre l'enseignement d'un éternel féminin et une émancipation durement conquise. Cet ouvrage richement illustré met en scène ce cheminement à travers 200 documents souvent inédits : journaux intimes, cahiers d'élèves...


Histoire de la scolarisation des filles

Claude et Françoise Lelièvre - Nathan, 1991

La scolarisation des filles débute vraiment après la Contre-Réforme, pour des raisons essentiellement religieuses. La Révolution française et la IIIe République veulent, par le biais de l'enseignement, faire jouer à la femme un rôle de "médiatrice républicaine". La Ve République, à ses débuts, généralise enfin la mixité des institutions scolaires. Où en est-on aujourd'hui ? La scolarisation des filles est plus développée que celle des garçons. Mais dans quelles filières ? Quels sont les bastions qui résistent encore aux jeunes filles ? Et surtout qu'en est-il de leur insertion professionnelle ?


Mixité filles-garçons, réussir le pari de l’éducation !

Jean-Pierre François - Éditions Erès, 2011

Cliquez pour voir l'image dans sa taille originale

Deux constats préoccupent fortement aujourd'hui parents, enseignants et membres de l'Éducation nationale : d'une part, les filles sont victimes d'incivilités, pressions diverses, harcèlements ; d'autre part, les garçons obtiennent de moins bons résultats qu'elles. Or une société, qui ne développe pas - ou ne parvient pas à développer - une mixité filles-garçons de qualité dans tous les lieux d'éducation, voit inévitablement naître mépris, ségrégation, rejet. Cependant cette mixité ne va pas de soi. Elle suppose des aménagements et des modes de fonctionnement sans cesse repensés et adaptés ; elle ne s'impose pas à tous les âges et à tous les moments de la même façon.

Genre et éducation : former, se former, être formée au féminin : colloque international, Mont-Saint-Aignan, 9-10 mars 2006

Université de Rouen - Presses des Universités de Rouen et du Havre, 2009

Colloque international sur l'évolution du statut et de l'éducation des femmes à travers les siècles, avec notamment une communication de Rebecca Rogers.


L’école des filles : quelle formation pour quels rôles sociaux ?

 Marie Duru-Bellat - L'Harmattan, 2004

L'école, par ses contenus et ses modes de fonctionnement pédagogique, participe activement à la reproduction de futurs hommes et femmes. Des évolutions prennent place, notamment dans la société, qui se répercutent dans l'école, tant celle-ci est articulée à l'ensemble de la vie sociale. Il fallait donc actualiser L'école des filles (dont la première édition est parue en 1990), et présenter à la fois un bilan actuel de ces inégalités indissociablement scolaires et sociales, et dessiner les tendances qui augurent des évolutions à venir.


 Sur le web


Description

Loading  Chargement...

Tip