Skip to main content

Portail Sociétés en débats

Ressources en culture générale sélectionnées par la Bibliothèque nationale de France

Nouveaux métiers, nouvelles formes de travail

Choix du bibliothécaire


Comment peut-on aimer le travail?
Le texte de Paul Lafargue (1842-1911), gendre de Karl Marx, Le droit à la paresse, paru en 1880, réfute en une cinquantaine de pages la morale laborieuse des sociétés modernes et dénonce la servitude par le travail.

Nouveaux métiers, nouvelles formes de travail

Image: CC-by Mister_Jack

Community manager, responsable e-business, consultant en référencement, gestionnaire des médias sociaux, architecte web, consultant en développement durable, responsable de la diversité, chef de projet énergies nouvelles, éco-animateur, conseiller en microcrédit : une multitude de métiers originaux, liés notamment au développement de secteurs comme Internet et l’économie sociale et solidaire, sont apparus dans le paysage socio-professionnel. Parallèlement, se développent de nouvelles formes de travail, plus souples, plus adaptés aux modes de vie contemporains, en décalage avec les structures organisationnelles figées et hiérarchisées : télétravail, travail mobile, travail collaboratif, se déroulant chez soi ou dans des tiers-lieux comme les espaces de coworking.


À la BnF


Matthieu Hély. Les métamorphoses du monde associatif: Paris, PUF, 2009. "Le lien social"

De nombreux exemples de crises récentes mettent en scène l'intervention d'associations à divers titres et sous diverses formes et éclairent ainsi l'action d'un secteur qui n'a plus grand chose à voir avec les images d'Épinal du bénévolat et de l'amateurisme des premières associations "charitables". Aujourd'hui, les salariés d'entreprises associatives (déclarées à but non lucratif) représentent l'équivalent des effectifs de la fonction publique territoriale, soit environ 1,5 millions de personnes. 


Paul Bouffartigue, Jacques Bouteiller, Temps de travail et temps de vie: Paris, PUF, 2012, "Le Travail humain"

Les 35 heures s’étaient soldées par un bilan très mitigé. La fragilisation multidimensionnelle du monde du travail, la conjoncture défensive dans laquelle il se trouve, la sous-estimation des enjeux de contenu, de sens et de qualité du travail y sont pour beaucoup. Ce livre met surtout l’accent sur les limites de la vision datée des liens entre travail et temporalités portée par cette réforme. Aujourd’hui les modes de disponibilité temporelle au travail, flexibilité plus « autonome » ou plus « hétéronome », invitent à repenser l’avenir d’un temps de travail à soi.


Charles Goldfinger. Travail et hors-travail. Vers une société fluide: Paris, Odile Jacob, 1998

Entre les formes de travail précaire et l'emploi à vie, il y a une très large palette de solutions pour les travailleurs de demain. Le travail doit se diversifier pour s'adapter aux évolutions de son environnement. Une telle diversification est possible, notamment s'agissant des activités immatérielles (maniement de données, d'images), médicales (demande croissante de bien-être physique et psychologique), relationnelles. Cette économie de l'immatériel vers laquelle on s'achemine comporte de nombreux gisements d'emplois.


Sur le web


Le portail des métiers de l'internet, site gouvernemental

Ressources solidaires, site associatif d'informations sur les métiers de l'économie sociale et solidaire

ZeVillage, site dédié aux nouvelles formes de travail

"Du télétravail au travail mobile", La documentation française, Rapport au Premier ministre (2007)