Ressources en culture généraleFocus concours : l'écoleL'homme, le monde, le vivantLa société, la communauté, la familleL'État, la loi, les institutionsLes religions, les spiritualités, les croyancesLes territoires, la mondialisation, les migrations
PatrimoineAccélération et zappingCrises et révolutionsUtopies et uchronies
Souffrance au travailNouveaux métiers, nouvelles formes de travail
Guerre et violenceMonopole de la violence d'ÉtatViolence organisée contre l'ÉtatViolence insurrectionnelle contre l'ÉtatViolence dans l'espace publicViolence dans la sphère privéeNon-violence
Archive - À la une : les drames de l'immigrationArchive - À la une : la réforme du collègeArchive - À la une : les vacancesArchive - À la une : société et migrantsArchive - À la une : climat et sociétéArchive - À la une : patrimoine en dangerArchive - À la une : le végétarismeArchive - À la une : la franc-maçonnerie
FuirVoyagerS'évaderMourir
This is the "Souffrance au travail" page of the "Portail Sociétés en débats" guide.
Alternate Page for Screenreader Users
Skip to Page Navigation
Skip to Page Content
Logo de la BnF

Portail Sociétés en débats  

Ressources en culture générale sélectionnées par la Bibliothèque nationale de France
mis à jour le : Dec 13, 2017 URL: http://bnf.libguides.com/societesendebats Imprimer le guide Mises à jour du flux RSSAlertes par Courriel

Souffrance au travail Imprimer la page
  Recherche : 
 
 

Ouvrages disponibles - salle J

Antoine Bevort, Annette Jobert, Michel Lallement, Arnaud Mias

Dictionnaire du travail. Paris: PUF, 2012, "Quadrige"


Patrick Cingolani

Un travail sans limites ?: subordination, tensions, résistances. Toulouse: Érès, 2012


José Rose

Qu'est-ce que le travail non qualifié ? Paris: La Dispute, 2012


Marie-Anne Dujarier

L'idéal au travail. Paris: Presses universitaires de France, 2012


Jean-Paul Géhin, Hélène Stevens

Images du travail, travail des images. Rennes: Presses universitaires de Rennes ; Poitiers : Éd. Atlantique, 2012


Marc Loriol

La construction du social: souffrance, travail et catégorisation des usagers dans l'action publique. Rennes: Presses universitaires de Rennes, 2012


Fabrice Colomb

Les politiques de l'emploi, 1960-2000: sociologie d'une catégorie de politique publique. Rennes: Presses universitaires de Rennes, 2012


François Sarfati

Du côté des vainqueurs: une sociologie de l'incertitude sur les marchés du travail.  Villeneuve d'Ascq: Presses universitaires du Septentrion, 2012


Bruno Milly

Le travail dans le secteur public: entre institutions, organisations et professions. Rennes: Presses universitaires de Rennes, 2012


 

Souffrance au travail

Image: CC-by Kenton Smith

Des événements les plus dramatiques et les plus médiatisés, comme les suicides, au stress ou aux situations de harcèlement souvent banalisées, la souffrance au travail fait de plus en plus parler d’elle dans l’espace public : « Les salariés ne sont pas tous morts, mais tous sont frappés. Quelque chose de destructeur est à l’œuvre dans toutes les branches professionnelles du privé ou du public (services, industrie, professions libérales…), toutes les catégories (cadres, employés, ouvriers, techniciens…). Partout se manifestent les mêmes symptômes : stress, perte de sens, dépression, désenchantement, épuisement, incompréhension. […] L’idéologie managériale nie tout ce que les gens mettent d’eux-mêmes dans le travail ; l’engagement de leur subjectivité n’entre plus dans le circuit de la reconnaissance. »

Lire la suite…


À la BnF


Pascal Chabot. Global burn-out. Paris: PUF, 2013

Avant d’être un problème individuel, le burn-out est d’abord une pathologie de civilisation. Marquée par l’accélération du temps, la soif de rentabilité, les tensions entre le dispositif technique et des humains déboussolés, la postmodernité est devenue un piège pour certaines personnes trop dévouées à un système dont elles cherchent en vain la reconnaissance. Mais ce piège n’est pas une fatalité. Face aux exigences de la civilisation postmoderne, on peut se demander comment transformer l’œuvre au noir duburn-out afin qu’il devienne le théâtre d’une métamorphose, et que naisse de son expérience un être moins fidèle au système, mais en accord avec ses paysages intérieurs. 


Christophe Dejours. Souffrance en France. La banalisation de l'injustice sociale. Paris: Seuil, 1998 (nouvelle éd. 2009)

Les Français souffrent et ne le disent pas. Comment faisons-nous pour tolérer le sort des chômeurs et des "nouveaux pauvres" ? Et comment parvenons-nous à accepter sans protester des contraintes de travail toujours plus dures, dont nous savons pourtant qu'elles mettent en danger notre intégrité mentale et psychique ? Ce livre découvre à l'origine de ce consentement silencieux la peur et la honte. Il révèle comment, pour pouvoir endurer la souffrance sans perdre la raison, on se protège.


Marie-France Hirigoyen. Malaise dans le travail. Harcèlement moral, démêler le vrai du faux. Paris: Syros, 2001 (nouvelle éd. La Découverte, 2009)

Prenant appui sur une enquête menée auprès des centaines de personnes qui lui ont adressé des témoignages écrits, le livre précise la notion de harcèlement, pour éviter que le terme soit utilisé abusivement et à contresens. Y a-t-il une spécificité de la victime ? Un profil de l'agresseur ? Des cas de fausses allégations ? Comment démêler le vrai du faux ? Qu'est-ce qui n'est pas du harcèlement moral ? Comment repérer ce qui en est ? Quels contextes de travail favorisent les procédés pervers ?


Yves Clot. Le travail à coeur. Pour en finir avec les risques psychosociaux. Paris: La Découverte, 2010

Suicides en série sur le lieu de travail, "épidémie" de troubles musculo-squelettiques, explosion des pathologies professionnelles... Une réalité trop longtemps occultée occupe désormais la scène publique française. Devant l'ampleur des "maladies du travail", tout est secoué : entreprises, État, institutions, chercheurs et experts. Et, face aux dégâts engendrés, se multiplient dans l'urgence les fausses solutions qui risquent de virer au "despotisme compassionnel" sans rien résoudre sur le fond. La négation des conflits autour de la qualité du travail au sein de l'entreprise menace le collectif et empoisonne la vie des organisations.


Danièle Linhart. Travailler sans les autres? Paris: Seuil, 2009

Changer le monde du travail, accorder à chacun davantage d'autonomie, de reconnaissance matérielle et symbolique, voilà qui semble faire l'unanimité. Pourtant, comme le montrent les enquêtes sociologiques, la " modernisation du travail " ne va pas dans ce sens: sentiment d'abandon, d'isolement, de précarité, peur de ne pas y arriver, méfiance à l'égard des autres, tout concourt en réalité à dénaturer le travail. La société tout entière en est affectée.


Sur le web


Travailler mieux, la santé et la sécurité au travail, site gouvernemental

Agence Nationale pour l'amélioration des Conditions de Travail (Anact), dossier sur les risques psycho-sociaux

Interview avec Christophe Desjours, titulaire de la Chaire de Psychanalyse-Santé-Travail du CNAM

Revue Travailler sur Cairn

Description

Loading  Chargement...

Tip