Ressources en culture généraleFocus concours : l'écoleL'homme, le monde, le vivantLa société, la communauté, la familleL'État, la loi, les institutionsLes religions, les spiritualités, les croyancesLes territoires, la mondialisation, les migrations
PatrimoineAccélération et zappingCrises et révolutionsUtopies et uchronies
Souffrance au travailNouveaux métiers, nouvelles formes de travail
Guerre et violenceMonopole de la violence d'ÉtatViolence organisée contre l'ÉtatViolence insurrectionnelle contre l'ÉtatViolence dans l'espace publicViolence dans la sphère privéeNon-violence
Archive - À la une : les drames de l'immigrationArchive - À la une : la réforme du collègeArchive - À la une : les vacancesArchive - À la une : société et migrantsArchive - À la une : climat et sociétéArchive - À la une : patrimoine en dangerArchive - À la une : le végétarismeArchive - À la une : la franc-maçonnerie
FuirVoyagerS'évaderMourir
This is the "Violence dans l'espace public" page of the "Portail Sociétés en débats" guide.
Alternate Page for Screenreader Users
Skip to Page Navigation
Skip to Page Content
Logo de la BnF

Portail Sociétés en débats  

Ressources en culture générale sélectionnées par la Bibliothèque nationale de France
mis à jour le : Oct 10, 2017 URL: http://bnf.libguides.com/societesendebats Imprimer le guide Mises à jour du flux RSSAlertes par Courriel

Violence dans l'espace public Imprimer la page
  Recherche : 
 
 

Violence dans la société : violence publique

 Image: Flickr by matelo971

Une violence éminemment contemporaine : l'espace public urbain comme scène "post-historique"

Pour minimiser la dégradation du climat relationnel en milieu urbain, attestée, entre autres, par l’augmentation continuelle des comportements agressifs et des actes délictueux sur la voie publique ou dans les transports en commun, certains chercheurs optent pour des « mises en perspective historique » qu’ils imaginent rassurantes. Les villes sont plus sûres de nos jours qu’au début du xxe siècle, soulignent les uns, tandis que les autres préfèrent évoquer celles de l’Ancien Régime, certains allant jusqu’à remonter à l’époque médiévale. Ces plongées hardies dans des temps plus ou moins éloignés du nôtre font oublier que l’insécurité des citadins en France, pour ne rien dire des pays voisins, n’est devenue un « problème de société » que depuis environ trois décennies....

Lire la suite…


À la BnF


 Bedin Véronique et Dortier Jean-François. Violence(s) et société aujourd'hui, Auxerre, Sciences humaines, 2011

La violence traverse le temps, les cultures, les classes sociales et, dès que l’on cherche à la contenir ou à la canaliser, elle resurgit ailleurs sous une autre forme. Aujourd’hui, elle semble omniprésente : impossible d’ouvrir un journal, Internet ou la télévision sans en entendre parler. Tenter de la cerner suppose de prendre en compte son caractère protéiforme : violences physiques, sexuelles ; verbales, psychologiques ; maltraitances – de la simple négligence aux maltraitances graves – ; violences interindividuelles, familiales, violence collective, suicides ; violences à l’école, au travail, violences politiques ; crimes et délits – de la petite délinquance à la grande criminalité.


Lieber Marylène. Genre, violences et espaces publics : la vulnérabilité des femmes en question, Paris, Sciences Po, 2008

Qui n'a pas entendu dire qu'il était "dangereux" pour une femme de sortir seule le soir ? Si tout le monde semble s'accorder sur une telle réalité, les moyens à mettre en œuvre pour éviter ce genre de "dangers" n'en sont pas moins considérés comme relevant d'une simple question de "bon sens". A l'heure où la question de la sécurité occupe le devant de la scène, celle des femmes est en effet largement ignorée des médias et rarement prise en compte par les pouvoirs publics : à elles de prendre leurs précautions. A l'aide d'une approche originale qui confronte les politiques de sécurité aux pratiques et représentations quotidiennes, ce livre souligne les difficultés des politiques publiques à prendre en considération les inégalités entre les sexes. L'étude de la mise en œuvre de contrats locaux de sécurité, à Paris et à Guyancourt, révèle en effet les multiples résistances qu'une telle thématique suscite. Marylène Lieber met en évidence la prégnance de discriminations présentées comme allant de soi, dans un contexte d'égalitarisme entre hommes et femmes qui n'est que formel. Elle donne également à voir une forme de violences à l'encontre des femmes trop rarement appréhendée, celles se déroulant au cœur des espaces publics.


Garcin-Marrou Isabelle. Des violences et des médias, Paris, L'Harmattan, 2007

Les violences meurtrissent les individus, fragilisent la société, interrogent l'Etat et nourrissent les productions médiatiques. Celles-ci en proposent des représentations nombreuses, diverses, qui interrogent le public des médias, les lecteurs qui sont les citoyens, mais également les chercheurs. Les violences représentées par les médias sont des situations de crise qui perturbent la " routine " démocratique. C'est précisément à ces atteintes à la routine démocratique, telles qu'elles peuvent être racontées par les médias, que cet ouvrage se propose de réfléchir. Analysant, à différentes époques, les violences des jeunes gens, celles de la route et celles de la pauvreté, cet ouvrage tente d'éclairer le sens social et politique que les médias leur donnent.


Lardellier Pascal (dir. ). Violences médiatiques : contenus, dispositifs, effets, Paris, l'Harmattan, 2003

Le "système de l'information", les "industries culturelles" autant que les nouvelles technologies semblent justiciables, tous à leur niveau, de produire de la violence comme spectacle à part entière. Les violences médiatiques sont parallèlement devenues un sujet de société, qui voit spécialistes, éditorialistes et experts s'affronter, rapports à l'appui. La polémique s'étend jusqu'au grand public, car elle est sous-tendue par des questionnements sociaux et des enjeux citoyens : quoi montrer? A qui? Où doivent s'arrêter l'information, le témoignage, le divertissement? Et quels sont les effets des violences médiatiques sur leurs publics, notamment les plus jeunes?


Pain Jacques. L'école et ses violences, Paris, Économica, 2006

La grande préoccupation du XXIe siècle, la violence, s'installe en force dans les fractures de la mondialisation. L'école est et reste un facteur fondamental de sa prévention. L'auteur dresse ici la problématique globale de la violence, dans son contexte anthropologique et européen. Il explicite les mécanismes ordinaires de la violence à l'école, violences physique, verbale, psychologique, étroitement prises dans « les violences de l'école ». Car l'école est violente, à la mesure de sa société. Elle manque de pédagogie. L'école, où société, adolescence, et scolarisation captive, se conjuguent mal, a mal à son avenir. Pourtant des maîtres chaque jour « réussissent leurs élèves ». Mais souvent contre l'école, assise sur ses lauriers d'hier. Or aujourd'hui l'échec l'emporte.


Blaya Catherine. Les ados dans le cyberespace : prises de risque et cyberviolence, Bruxelles, De Boeck, 2013

L'auteur propose, ici, une synthèse internationale des recherches sur ces nouvelles formes d'expression de violence, leurs caractéristiques, leurs conséquences. Elle envisage aussi le problème en lien avec le milieu scolaire et la violence à l'école et présente des résultats de recherche empirique inédits sur la situation française, montrant le lien entre ce qu'il se passe dans les établissements et les activités en ligne. Dans une deuxième partie, cet ouvrage présente une synthèse des politiques publiques et modes d'intervention possibles pour tenter de prévenir et réduire le phénomène.


Girard René. De la violence à la divinité, Paris, B. Grasset, 2007

"Les sujets étudiés dans ces quatre livres sont très différents les uns des autres : les romans modernes d'abord, les religions archaïques ensuite, la Bible et le christianisme enfin. Il y a dans ce recueil une diversité des outils d'analyse auxquels je recours : l'hypothèse du désir mimétique d'une part ; la théorie du bouc émissaire de l'autre ; la révélation destructrice du mécanisme victimaire enfin. Mais au cœur de ces quatre livres rassemblés ici - ce qui me plaît infiniment - l'essentiel est une question encore plus brûlante aujourd'hui qu'à l'époque où je me la suis posée. Il s'agit de la question de la violence dans son rapport avec le religieux."


Vassort Patrick. Sexe, drogues et mafias : sociologie de la violence sportive, Bellecombe-en-Bauges, Éd. du Croquant, 2010

Dans cet ouvrage, Patrick Vassort montre combien l'institution sportive est devenue le modèle de la compétition névrotique de notre société. Derrière un discours sur les valeurs positives, la fraternité ou l'amitié, le sport développe ou ne fait que renforcer les formes les moins acceptables de la domination. C'est la force opiacée du sport, sa capacité à construire au sein du processus de production corporel et idéologique une fausse conscience, un appareil stratégique capitaliste qui refoule la réalité et produit les formes symboliques les plus dangereuses, qui sont montrées ici. Les thèmes choisis, les exemples révélés, ne visent pas à évoquer une pratique sportive particulière ou un événement singulier. Ils permettent de mieux comprendre l'institution sportive mais, également, la société capitaliste dans sa dimension la plus faussement festive. C'est en parcourant la réalité de la quotidienneté - du niveau amateur le plus commun aux sportifs de haut niveau les mieux reconnus - que l'auteur démontre que l'idéologie sportive forme, déforme et manipule toutes les conditions du vivre-là-ensemble et impose une lutte de tous contre tous, incessante, violente, insensée, impensée. De la violence physique de la pratique jusqu'aux violences sexuelles en passant par les addictions aux drogues et les liens mafieux : soyez les bienvenus dans le monde du sport.


Sur le web


La violence à l'encontre des femmes, Organisation Mondiale de la Santé

Climat scolaire et prévention des violences, Ministère de l'éducation

"Nos sociétés sont-elles moins violentes?" La grande Table, France Culture

"Les écrans rendent-ils violent?", revue Sciences Humaines

"La violence scolaire", revue Sciences Humaines

"Des violences faites aux femmes", revue Temps Présents  

"La violence au nom de Dieu", La revue internationale et stratégique

"Sport et violence : paradoxes et ambiguïtés",  revue Société française

"Violence dans les médias : quels effets sur les comportements?",  revue Questions de communication

 Image : Flickr by publik16

Description

Loading  Chargement...

Tip