Skip to main content

Portail Développement durable

Le site de ressources et d'information sur le développement durable de la Bibliothèque nationale de France

Environnement

Bibliographie : De quelle nature parle -t-on ?

Buch der natur (Livre de la Nature) /  Conrad de Megenberg - Augsbourg : Schönsperger, 1482[Octobre 2019]

Cette bibliographie réalisée à l'occasion d'un parcours pédagogique porte sur le thème de la nature.
Que considère-t-on comme étant « la nature » ?
Cette simple interrogation n’est pas anodine et infléchit peut-être déjà la réponse.
La définition de la nature se nourrirait des rapports de pouvoir déjà en cours et pourrait même avoir tendance à les renforcer.
Au fil des chapitres (Approche historique de la nature // La nature, les natures // L'Homme et/dans la nature // La nature, source d'inspiration // Instrumentalisation de la nature // Prospective), cette biblio-filmographie apporte quelques éclaircissements sur le sujet.


Source de l'image : Buch der natur (Livre de la Nature) /  Conrad de Megenberg - Augsbourg : Schönsperger, 1482

Bibliographie : Les animaux au jardin

[Juin 2019]

Au printemps, les jardins bruissent de vie : insectes vrombissant, oiseaux gazouillant, chats miaulant…. Ils forment des écosystèmes en miniature, injustement méconnus. Les méfaits des produits chimiques répandus dans l’environnement nous font redécouvrir cette biodiversité. Les plus nombreux sont aussi les plus petits et les moins connus : les insectes, indispensables pour la pollinisation de nombreuses plantes. Ils sont aussi la proie d’une variété d’oiseaux. Il ne faudrait pas non plus oublier chats, taupes, vers de terre…

Bibliographie : La forêt dans tous ses états

[Mars 2019]
Bibliographie réalisée à l'occasion du Mois de la forêt

 

 

 

 

 





Forêt de Grendelbruch près de Guirbaden / Collignon, François-Jules ;  Thuillier. Illustrateurs (Strasbourg, 1870)


Les espaces forestiers ont de multiples vocations. Une même forêt peut, tout à la fois, produire du bois, accueillir du public, protéger la diversité biologique des espèces végétales comme animales, stocker le carbone, valoriser le paysage.
En France, 35% des forêts sont publiques, c’est-à-dire gérées par l’Etat, les communes, les départements et des établissements publics. 65% des forêts appartiennent à des propriétaires privés. Cette diversité de statuts ne facilite pas une gestion forestière homogène et concertée.
Dans le monde, la superficie forestière totale représente un peu plus de 4 milliards d'hectares, soit un tiers de la surface des terres émergées.
Plus de la moitié de cette superficie se trouve dans cinq pays principaux, la Fédération de Russie, le Brésil, le Canada, les États-Unis d'Amérique et la Chine.
Si la forêt mondiale recule d'année en année, le rythme de cette perte se ralentit. D’après les chiffres de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la perte des surfaces forestières dans le monde est passée de 73 000 km2 par an dans les années 1990-2000, à 33 000 km2 entre 2010 et 2015.
Cependant, la forêt primaire qui bénéficie d’une biodiversité plus élevée que celle des forêts dites secondaires -issues du reboisement-, n’occupe plus que 7% de la superficie forestière totale. Les causes de cette déforestation sont l’agriculture, l’exploitation des bois tropicaux, les incendies…

Bibliographie : Les catastrophes naturelles

[Juin 2018]

Éruptions volcaniques, tremblements de terre, tempêtes, inondations… Les catastrophes naturelles balafrent le paysage, modifient la géographie des lieux.
De l’éruption cataclysmique de l’île de Santorin vers 1500 avant notre ère, jusqu’aux inondations et coulées de boue survenues en France cette année, en passant par l’éruption du Vésuve (79), les tremblements de terre de Naples (1456), Lisbonne (1755), Pointe-à-Pitre (1843), au Japon (1923), en Haïti (2010), en Iran (2003), les inondations en France (crue de la Seine en 1910), au Bangladesh (1988), les ouragans (Katrina en 2005), les esprits sont fortement marqués par ces manifestations qui gagnent en fréquence et intensité.
Quelle est l’influence du changement climatique sur ces phénomènes ? Ces catastrophes sont-elles vraiment naturelles ? Les climatologues s’interrogent. Les conséquences en chaîne de tels événements liés aux effets domino et à la technosphère se multiplient, entraînant de graves crises humaines, sanitaires, environnementales et économiques. Emaillée d’incertitude du fait même des connaissances partielles sur l’occurrence de ces phénomènes, la gestion des risques s’avère plus que jamais incontournable.

Bibliographie : L'eau, organe du monde (G. Bachelard)

[Avril 2018]

Eau, Gouttes, Herbe, Pluie, NatureD’une valeur inestimable, l’eau est devenue un bien extrêmement précieux à préserver pour les générations présentes et futures, notamment dans un contexte de réchauffement climatique.
Ses usages sont multiples. Une gestion raisonnée et partagée de cette ressource s’avère indispensable.
Les disciplines scientifiques, dans le domaine des sciences humaines et sociales, se penchent sur la question du statut de l’eau : est-ce un bien commun ? Une marchandise ?
De plus en plus rare, elle devient par ailleurs une arme sur le plan géopolitique.
Cette bibliographie complète l'actuelle présentation d'ouvrages en bibliothèque d'étude (Salle C - Centre de ressources sur le développement durable).

Dossiers thématiques

Rapports et études à lire en ligne

Ice sheet contributions to future sea-level rise from structured expert judgment = Contributions des pertes de glace des inlandsis à l'augmentation du niveau de la mer - Avis d'experts [en anglais]
Un rapport du PNAS (Académie nationale des sciences des Etats-Unis) [Mai 2019]
En 2014, le Giec prévoyait une hausse du niveau des mers de 1 mètre d’ici à 2100. L’étude du PNAS, réalisée par cinq chercheurs internationaux double ces estimations, les mers pourraient s’élever de 2 mètres.

IPBES Global Assessment Summary for Policymakers = Rapport 2019 sur la biodiversité de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Rapport de l'IPBES [6 mai 2019]
Sous l’égide de l’ONU, 150 scientifiques de 50 pays, épaulés par plus de 300 experts, travaillent depuis trois ans à la réalisation d’un rapport sur l’état mondial de la biodiversité. Ils ont ainsi synthétisé quelques 15 000 références scientifiques et sources gouvernementales. Le rapport s’appuie aussi sur les savoirs autochtones et locaux, ce qui est inédit en termes de méthodologie à ce niveau.
Le rapport montre globalement les relations entre les trajectoires de développement économique et leurs impacts sur la nature. Il propose aussi un éventail de scénarios possibles pour les décennies à venir, dont la radicalité politique est inédite à ce niveau, ce qui témoigne de l’urgence de la situation.
La disparition de la biodiversité est 1000 fois supérieure au taux naturel d’extinction des animaux. Nous traversons donc la sixième extinction de masse des espèces, la dernière en date étant celle des dinosaures, il y a 65 millions d’années. Mais la crise actuelle est 100 fois plus rapide que la dernière, et exclusivement liée aux activités humaines.

Données 2018 de Global Forest Watch
Publication de Global Forest Watch [Avril 2019]
Encore une mauvaise année pour les forêts dans le monde. La déforestation a détruit 12 millions d’hectares de couverture arborée en 2018, selon l’analyse des chercheurs de l’université du Maryland (Etats-Unis) pour GFW.

Fiches pour tout comprendre au recyclage des déchets

Publications de France Nature Environnement [Avril 2019]

Si le geste de tri de nos déchets ménagers est devenu naturel pour un nombre croissant de citoyens, nous n’avons pas toujours la vision complète des filières qui organisent ce tri et le recyclage qui s’ensuit. Afin de comprendre l'organisation des filières de tri, donner du sens à nos gestes de tri et permettre de mieux appréhender les enjeux relatifs à la gestion des déchets, France Nature Environnement a élaboré, en partenariat avec Citeo, un ensemble de fiches synthétiques sur les différentes filières concernées, ainsi que sur des exemples d'actions de sensibilisation menées par nos associations membres dans les territoires.

Landmark study: Two-degree temperature rise could melt half of glaciers in Hindu Kush Himalaya region, destabilizing Asia’s rivers = Une élévation de température de deux degrés pourrait faire fondre la moitié des glaciers dans la région de Hindu Kush dans l'Himalaya, créant un désordre hydrique des fleuves asiatiques

Etude de l'ICIMOD (International Centre for Integrated Mountain) [Février 2019]
Les deux tiers des glaciers de l’Himalaya et de l’Hindou Kouch pourraient fondre d’ici à la fin du siècle si la planète restait sur la même trajectoire d’émissions de gaz à effet de serre, risquant de déstabiliser les grands fleuves d’Asie

La compétition mondiale entre les pêcheries et les oiseaux marins persiste malgré leur déclin généralisé
Synthèse réalisée par la fondation pour la recherche sur la biodiversité [Janvier 2019]

L’intensification de la pêche industrielle contribue à diminuer la quantité de nourriture disponible pour les oiseaux marins. Une étude parue dans la revue Current Biology a cartographié pour la première fois, la compétition entre la pêche industrielle et les oiseaux marins à travers le monde.

Un aperçu subjectif de la recherche sur la biodiversité : Septembre 2017 – Décembre 2018
Synthèse de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité - FRB - Janvier 2019

La littérature scientifique sur la biodiversité est foisonnante et apporte constamment des éclairages nouveaux sur l'état, la dynamique et les trajectoires futures de la biodiversité. Jean-François Silvain, directeur de recherche et président de la FRB s'est livré à un exercice difficile : tenter, à destination des acteurs du COS de la FRB, de mettre en avant les articles scientifiques publiés entre septembre 2017 et décembre 2018 qui lui ont semblé marquants.

Qu’attendre d’un Pacte mondial pour l’environnement ?
Analyse de l'IDDRI [Janvier 2019]
A partir d’une analyse concernant l'importance du Pacte et des leçons tirées d’expériences de gouvernance passées, ce Décryptage identifie plusieurs conditions de réussite visant à renforcer la mise en oeuvre et l’effectivité des accords multilatéraux  et, pour ce faire, de mettre à disposition des États un instrument international permettant de remédier aux lacunes du droit international de l’environnement (DIE).

Chocolat : mensonges sous emballage
Etude de l'ONG Mighty Earth [07 décembre 2018]
Les sociétés et pays producteurs de chocolat  se sont engagés en novembre 2017 à une gestion durable de la culture du cacao, afin de protéger les forêts de tout déboisement inconsidéré. Un an après ces promesses, l’ONG a constaté que la destruction des forêts d’Afrique de l’Ouest se poursuivait et a découvert de nouvelles zones critiques. En effet, rien que pour la région sud-ouest de la Côte d’Ivoire, le centre de production du cacao, la déforestation en 2018 s’élève à ce jour à 13 748 ha, soit la surface de 15 000 terrains de football.

Global Carbon Budget = Bilan mondial du carbone (en anglais)
Rapport du Global Carbon Project [Décembre 2018]
Il s'agit du bilan carbone annuel effectué par le global Carbon Project réunissant une trentaine de laboratoires dans le monde.

Living Planet report 2018 = Rapport planète vivante (en anglais)
Rapport du Fonds mondial de la nature (WWF) et de la Société zoologique de Londres (ZSL) [Octobre 2018]
Les chiffres sont là, accablants. Selon l’IPV (Indice Planète Vivante), entre 1970 et 2014, l’effectif des populations de vertébrés sauvages a décliné de 60%. Surexploitation des ressources et activités agricoles demeurent les causes principales de cette érosion.
Consulter la synthèse en français

Global warming of 1,5° = Réchauffement climatique de 1,5° [En anglais]
Rapport du GIEC [08/10/2018]
Lundi 8 octobre, les experts du groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) ont rendu leurs conclusions sur les conséquences possibles d’un réchauffement de 1,5°C et les moyens à mettre en œuvre pour limiter l’impact du changement climatique.
Les principaux points du rapport portent sur les énergies, le niveau de la mer, la biodiversité, les populations.
Consulter le résumé à l'attention des décideurs politiques.
Consulter une sélection d'articles sur le sujet

Perspectives mondiales des zones humides : L’état mondial des zones humides et de leurs services à l’humanité 2018
Etude du Secrétariat de la convention de RAMSAR [Septembre 2018]
Toujours en cours, la disparition de zones humides s’accompagne d’effets négatifs directs et mesurables sur la nature et les populations. Les "Perspectives mondiales des zones humides" ont pour objectif de faire mieux connaître les zones humides et de formuler des recommandations concernant leur conservation et leur utilisation rationnelle. La Convention de Ramsar joue un rôle moteur dans la promotion de ce changement. A noter qu'il s'agiu du seul traité international spécifiquement consacré aux zones humides, Elle réunit 170 Parties contractantes.

What A Waste 2.0 : A Global Snapshot on Solid Waste Management to 2050 = Gaspillage : un aperçu général de la gestion des déchets d'ici 2050
Etude de la Banque mondiale [Septembre 2018]
"Les déchets produits dans le monde devraient se monter au minimum à 3,4 milliards de tonnes en 2050. Alors qu’ils ont atteint les 2 milliards de tonnes en 2016. Ce calcul effarant n’émane pas d’une grande association environnementaliste mais de la Banque mondiale qui, dans un rapport, précise que l’augmentation la plus importante se situera en Asie et en Afrique subsaharienne. La plus grosse accumulation devrait être constatée en Asie du Sud-Est où, faute d’être collectés et éliminés, les déchets devraient doubler d'ici 2050. L'accroissement des déchets et des ordures sera triplé en Afrique". (Politis)

Path-dependent reductions in CO2 emission budgets caused by permafrost carbon release = Les budgets d'émission de CO2 aux prises avec la fonte du permafrost
Article. In : Nature Geoscience, septembre 2018
Cette étude évalue l’impact de la fonte du permafrost sur les budgets d’émission de CO2. Le monde pourrait être un peu plus proche que prévu du dépassement des objectifs de l’Accord de Paris sur le climat.

Combating transnational organized crime by linking multiple large ivory seizures to the same dealer = Combattre le crime organisé transnational par la confrontation à grande échelle de saisies d'ivoire provenant d'un même négociant
Article. In : Science Advances, 19 Sep 2018, Vol. 4, no. 9
En Afrique, le trafic d’ivoire est aux mains d’un nombre très restreint de cartels, révèle une étude génétique menée sur des défenses d’éléphants interceptés dans des ports.

What conservation does ? = L'état de la biodiversité
Etude CNRS [Septembre 2018]
Deux chercheurs du CNRS ont analysé pendant deux ans 13.000 études sur l’état de la biodiversité. Les conclusions de ce travail inédit viennent d'être publiés dans la revue Trends in Ecology and Evolution et posent la question de la compatibilité entre notre modèle de développement et la protection de la nature.


La liste rouge des espèces menacées en France

Analyse de l'Union internationale pour la conservation de la nature et le Museum national d'histoire naturel [Juillet 2018]
Plus d’une espèce d’éphémères sur cinq menacée de disparition.
Dans le cadre de l’élaboration de la Liste rouge nationale, le risque de disparition de l’ensemble des éphémères recensés sur le territoire métropolitain a été évalué. Après une analyse de la situation de chacune des 142 espèces, les résultats montrent que 22 % sont menacées et mettent en évidence les principales pressions qui pèsent sur ces espèces et leurs habitats.


Chiffres clés des énergies renouvelables 2018
Commissariat général au développement durable [Version actualisée au 1er juin 2018]
Cette cinquième édition rassemble les statistiques les plus récentes du Service de la donnée et des études statistiques. Les trois parties de ce document permettent de situer les énergies renouvelables dans le « bouquet énergétique » de la France et de mesurer sa trajectoire vers sa cible d’ici 2020, de présenter les différentes filières des énergies renouvelables et enfin de situer la France par rapport à ses voisins européens et au reste du monde.

Palmiers à huile et biodiversité
Rapport de l'union internationale pour la conservation de la nature [Juin 2018]
Ce rapport de l'UICN avance qu'interdire l'huile de palme ne résoudrait pas le problème de l'appauvrissement de la biodiversité qui ne serait alors que déplacé. En effet, ce faisant on verrait certainement augmenter la production d'autres cultures oléagineuses pour répondre à la demande d'huile. Les dommages pourraient se déplacer de la Malaisie et l'Indonésie vers les forêts tropicales d'Amérique du Sud ou la savane.

Cellule d'expertise relative à la gestion quantitative de l'eau pour faire face aux épisodes de sécheresse
Rapport établi par le ministère de la transition écologique et solidaire et par le ministère de l'Agricultre et de l'alimentation [Mai 2018]
La cellule d’expertise installée le 14 novembre 2017 par les directrices de cabinet de MM. Hulot et Travers avait pour mission d’examiner les projets de territoire en cours.
Le rapport de la mission est le fruit d’une quinzaine de déplacements dans 17 départements des trois bassins du sud de la France, qui ont permis d’aller à la rencontre des acteurs (plus de 500 personnes) engagés dans les 20 projets les plus avancés parmi la soixantaine inventoriés par l’administration. Ont également été auditionnés les associations, syndicats agricoles et institutions nationales concernés.
La mission a enfin bénéficié de l'expertise et de la disponibilité des organismes scientifiques et techniques des deux ministères.


L’empreinte matières, un indicateur révélant notre consommation réelle des matières premières
Note du Commissariat général au développement durable [Avril 2018] :
L'empreinte matières est un indicateur qui permet de rendre compte de l’ensemble des matières premières utilisées pour satisfaire la consommation finale d’un pays. Les résultats reflètent l'impact réel de l'utilisation des ressources, tant celles extraites du territoire national que celles mobilisées indirectement hors de nos frontières pour produire et transporter les produits importés.
Etat des lieux chiffré.

Les milieux humides et aquatiques continentaux
Rapport du Commissariat général au développement durable [Mars 2018] :
S’inscrivant dans le cadre l’évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE), le présent rapport élaboré par le Commissariat général au développement durable vise à documenter les principales évolutions récentes et à venir de l’état des milieux humides et aquatiques continentaux, les facteurs à l’origine de leur évolution, et à en traduire les implications en termes de bien être et de soutenabilité. Destinés au gestionnaire public mais également au citoyen, ses résultats fournissent des références nécessaires permettant d’éclairer le s décisions concernant ces milieux.

Les solutions fondées sur la nature pour la gestion de l'eau

Rapport des Nations Unies [2018]
"L'édition 2018 du Rapport mondial sur le développement de l'eau (WWDR 2018) vise à informer la politique et les décideurs, qu’ils soient parties prenante de la communauté de l’eau ou non, sur le potentiel des solutions fondées sur la nature (SfN) pour répondre aux défis contemporains de gestion de l'eau dans tous les secteurs, notamment en ce qui concerne l'eau pour l'agriculture, les villes durables, la réduction des risques de catastrophe liées à l'eau et la qualité de l'eau".
Les Français et l'environnement

Lettre stratégie de l'ADEME [Mars 2018]
La conjoncture économique et politique a des répercussions importantes sur la place de l’environnement dans l’ensemble des préoccupations des Français. Sans surprise, l’environnement n’est pas prioritaire au regard d’autres questions économiques et sociales en 2017. Toutefois, cela ne signifie pas une absence de préoccupation. Ils sont environ 1 sur 2 à se dire « sensibles » et 1 sur 3 « très sensibles » à l’environnement sur toute la période 1995-2017. Le niveau des « très sensibles » atteint même 39 % en 2017, un record historique.

Appréhender la vulnérabilité au changement climatique, du local au global. Regards croisés
Etude conjointe de la fondation des Etudes et recherches sur le développement international et de l'institut du Développement durable et des relations iInternationales [Février 22018]
Le but ultime de l’adaptation au changement climatique est de réduire la vulnérabilité des territoires sur le long terme. Ce document conjoint (FERDI et IDDRI) vise à présenter deux approches pour appréhender cette vulnérabilité et développées pour l’une par la Ferdi (« vulnérabilité structurelle. »), pour l’autre par l’Iddri
(« trajectoires de vulnérabilité »). L’objectif est, à la croisée de ces deux approches, de proposer une réflexion en termes de pistes d’adaptation, à la fois à l’échelle locale dans le cadre des politiques publiques territoriales, et à l’échelle globale dans le cadre des négociations internationales au sein de la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC). La démarche est appliquée à une étude de cas à savoir l’île de la Réunion et plus précisément la situation de ses littoraux face aux risques liés à la mer.


Un mix de gaz 100% renouvelable en 2050 ?
Etude de l' ADEME [Janvier 2018]
La présente étude conduite par l'ADEME en collaboration avec GRDF et GRTgaz concerne la seconde énergie la plus consommée en France, le gaz. L'ADEME y a exploré les conditions de la faisabilité technico-économique d'un système gazier en 2050 basé à 100 % sur du gaz renouvelable.

Evaluation environnementale. Guide d'aide à la définition des mesures ERC
Guide du Commissariat général au développement durable [Janvier 2018]
La séquence "Éviter, Réduire, Compenser" (ERC) est le fil conducteur de l’intégration de l’environnement dans les projets, plans et programmes du ministère. Elle s’inscrit  dans le prolongement de la Charte pour l’environnement de 2004 et la Loi Grenelle de 2009.
Elle a pour objectif d’établir des mesures visant à éviter les atteintes à l’environnement, à réduire celles qui n’ont pu être suffisamment évitées et, si possible, à compenser les effets notables qui n’ont pu être ni évités, ni suffisamment réduits.

Sciences et société : Répondre ensemble aux enjeux climatiques
Avis du conseil économique, social et environnemental [Octobre 2017]
Les recommandations de l’avis proposé par Julien Blanchet et Jean Jouzel ont pour objectif que les interactions entre la communauté scientifique « climat » et la société dans son ensemble, se transforment en un véritable dialogue afin de les rendre encore plus fructueuses.

Chiffres clés du climat - France, Europe et Monde 2018
Publication du Commissariat général au développement durable [2017]
Cette publication du Commissariat général au développement durable a pour ambition d’informer le public sur le changement climatique, ses mécanismes, causes et effets ainsi que sur les dispositifs mis en place pour le circonscrire, aux échelles internationale, européenne,et nationale. Elle fournit en particulier des statistiques détaillées sur les émissions de gaz à effet de serre dans le monde, en Europe et en France.

Rapport sur les inégalités mondiales des ressources 2018
Etude du World inequality lab [2017]
Le Rapport sur les inégalités mondiales 2018 s’appuie sur une méthodologie pionnière pour mesurer les inégalités de revenus et de patrimoines de manière systématique et transparente.
Avec ce rapport, le Laboratoire sur les inégalités mondiales vise à combler un déficit démocratique et à fournir aux différents acteurs de la société les données nécessaires pour participer à des débats publics ancrés dans les faits.