Skip to main content

Portail Francophonie

Site d'actualité sur la francophonie et les collections francophones à la BnF

Accueil

La francophonie au Canada en vidéo

Radio-Canada crée Rad, le laboratoire journalistique abordant des enjeux de la société "sous différents formats avec rigueur et authenticité". Le site propose un dossier "francophonie" regroupant 4 reportages vidéo sur la langue française au Canada :

  • Pourquoi les francophones du Canada se connaissent-ils si peu ?
  • Cher francophone, d'un francophone
  • Les irréductibles francophones de Dulac et Geraldton
  • Etudier en français dans une mer d'anglophones

Insécurité linguistique, fautes de français, exode rural ...Très instructif à l'heure où l'Ontario connaît une crise linguistique aigüe.

Catherine Cano devient n° 2 de l'OIF

La Canadienne Catherine Cano a été nommée administratrice de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) le 26 mars.

Elle épaulera la Rwandaise Louise Mushikiwabo, qui a pris ses fonctions de secrétaire générale de l’OIF le 1er janvier 2019. Mme Cano succède au Malien Adama Ouane pour un mandat de quatre ans.

Catherine Cano a été la PDG de CPAC, une chaîne d’affaires publique. Journaliste de formation, elle a été directrice adjointe de l’information de la chaîne Al Jazeera English, puis directrice de l'information à Radio-Canada. Elle a aussi été dans les années 1980 l'attachée de presse de l'ancien premier ministre John Turner.

« Mon objectif, c'est d'utiliser chaque dollar et de l'investir dans des programmes importants de développement », a-t-elle déclaré lors de sa conférence de presse à Montréal le 27mars.

Quiz : testez vos connaissances en littérature francophone

Clavier repensé

Et pourquoi ne pas écrire plus facilement le français sur un clavier ? En France, une nouvelle norme AFNOR va dans ce sens.

Il est parfois compliqué d'écrire certains mots français sur un clavier d'ordinateur : la frappe des caractères accentués, en particulier des majuscules, des [æ] et [oe] et leurs équivalents majuscules [Æ] et [OE], le tréma, les guillemets chevrons « à la française », la cédille..., pour lesquels on doit recourrir à plusieurs touches voire un tableau spécial.

La disposition du clavier dite « azerty », qui tire son nom des six premières touches alphabétiques du clavier, avait été imaginée au 19ème siècle pour le bon fonctionnement des marteaux des machines à écrire alors équipées d'un ruban d’encre. La disposition « azerty » du clavier n'est utilisée qu’en France, partiellement en Belgique, et dans certains pays d’Afrique. C'est la disposition « qwerty », qui est mondialement répandue et brevetée en 1868. Mais même Azerty a ses limites...

La norme prévoit les deux claviers ci-dessous :

   

 

 

 

 

 

 

Objectif : gagner en ergonomie et faciliter la saisie de tous les caractères utilisés dans la langue française.

Selon un des co-auteurs, Mathieu Nancel Chargé de Recherche à l'Inria Lille – Nord Europe, "L'application de cette norme va permettre aux utilisateurs d'être à l'aise sur n'importe quel clavier et de saisir du texte et des caractères spéciaux en français correct, sans recourir à des aides automatisées, dont la présence ou les règles peuvent varier".

La publication de la norme volontaire sur le clavier français a été présentée le 2 avril 2019 à l’Assemblée Nationale.

Enseignement du français à l'étranger : un nouveau rapport est paru

En juillet 2018, Mme la députée Samantha Cazebonne a été chargée par le Premier ministre français d'une mission de réflexion sur l'avenir de l'enseignement français à l'étranger.

Cette mission visait à répondre à la mise en oeuvre de l'objectif fixé par le président de la République de doubler les effectifs d'élèves au sein du réseau d'enseignement français à l'étranger à l'horizon 2030 en donnant des mesures susceptibles de favoriser l'accroissement du nombre d'établissements partenaires, mais aussi la possibilité de partenariats avec le secteur éducatif privé.

Ce rapport intitulé L'enseignement français à l'étranger : une ambition réaffirmée dans un nouveau contexte international, est paru en février 2019. Il dresse un état des lieux du réseau, puis donne de nombreuses pistes d'amélioration.

"L’enseignement du français à l'étranger mérite un pilotage politique et institutionnel fort, stratégique et orienté vers les enjeux du siècle. L’offre scolaire française doit se trouver partout où les classes moyennes locales sont en attente forte d’une éducation reconnue et valorisée à l’international. La demande  internationale est grande mais notre offre reste à construire, une offre qui répondra aux attentes nouvelles qui pointent partout dans le monde et en particulier en Afrique et en Asie", peut-on lire en conclusion.

Le rapport est consultable en ligne.