Skip to main content

Portail Francophonie

Site d'actualité sur la francophonie et les collections francophones à la BnF

Accueil

L'année francophone internationale 2017-2018

Le dernier numéro de la revue l'Année Francophone Internationale (AFI) vient de paraître.

Ce numéro 26 couvre les années 2017 / 2018 et comporte trois grands dossiers :

  • la Moldavie
  • les 375 ans de Montréal
  • la presse algérienne

On retrouve en outre un article décrivant la situation de chaque pays francophone (Croatie, Guinée, Maroc, Arménie...). La revue papier compte 272 pages; on peut l'acheter ici. Le site Agora francophone propose une large sélection d'articles sur son site Internet.

Marché de la poésie à Paris

Le Québec est l'invité d'honneur du 36e Marché de la poésie, place Saint-Sulpice à Paris, du 6 au 10 juin.

Hélène Dorion. © Maxyme Delisle

Ce sera l'occasion de découvrir la poésie québécoise à travers 10 de ses représentants : Claude Beausoleil, Hélène Dorion (photo), François Guerrette, Martine Audet, Carole David, Chantal Neveu, Daphné B., Natasha Kanapé Fontaine, Baron Marc-André Lévesque et Sara Dignard.

Mais ils seront au total près d’une cinquantaine présents pendant la manifestation.

Rappelons que cette manifestation réunit quelques 500 éditeurs et revues de poésie.

Rapport

La Délégation générale à la langue française et aux langues de France vient de publier son rapport annuel intitulé Les chiffres et données clés sur la langue française.

Les données réunies dans ce document fournissent des points de repère sur la place de la langue française dans la vie économique, sociale et culturelle de notre pays et sur sa diffusion dans le monde. Il donne donc des informations sur le français en France, mais aussi à l'international.

Dans cette brochure de 24 pages très claires, avec peu de textes et beaucoup de schémas, on apprend que 40 000 personnes passent chaque année le test d’évaluation de français (TEF), que le français est la 2eme langue apprise comme langue étrangère et la 4e langue sur Internet.

Françoise Nyssen (la ministre française de la culture) indique qu'il faut saisir la chance de la francophonie, "en Europe, d’abord, où la Francophonie recule, alors même que l’Union européenne a pour vocation d’unir les citoyens dans la diversité de leurs langues et de leurs cultures. Dans le monde ensuite, où nous devons renforcer encore davantage la Francophonie comme levier de circulation des savoirs, de progrès scientifique, d’échanges économiques".

Fonds Images de la Francophonie

Le Fonds Image de la Francophonie fête cette année ses trente ans. 

Destiné à financer les films des pays francophones du Sud, son budget annuel s'élève à un million d’euros et fonctionne avec deux commissions de sélection composées de professionnels : la commission Documentaires / séries, présidée par l'Ivoirienne Marguerite Abouet et la commission Cinéma - fiction, présidée par le Cambodgien Rithy Panh.

Cette année, pour la première fois depuis sa création il y a trente ans, le Fonds Image de la Francophonie va financer une majorité de projets réalisés par des femmes : 9 sur 17 projets retenus (sur 120 projets reçus issus de 11 pays).

Kaouther Ben Hania (Tunisie), Phuong Thao Tran (Vietnam), Ingrid Agbo (Togo) et Rachèle Magloire (Haïti) sont parmi les neuf lauréates de la dernière session.

Ananda Devi et Mohamed Mbougar Sarr primés à Saint-Malo

L'auteure mauricienne Ananda Devi a reçu pour son roman Manger l'autre, le prix Ouest-France Etonnants voyageurs 2018 le dimanche 20 mai, lors du festival éponyme de Saint-Malo.

Ce roman raconte l'histoire d'une jeune adolescente obèse, mal dans sa peau, raillée par les camarades de son âge.

"Dans ce livre, il s’agit de l’enfermement ultime, dans son propre corps. Un corps qui est à la fois divinité et malédiction. Et plus encore, c’est dans la tête que l’enfermement se situe, dans un jeu permanent à travers le regard que l’héroïne porte sur elle et le regard de l’autre", déclarait l'écrivaine début 2018.

 

 

Le prix Littérature-Monde 2018 a été attribué le 15 mai, à Mohamed Mbougar Sarr pour Silence du chœur publié en 2017 chez Présence africaine. Dans la catégorie étranger, la récompense est revenue à Einar Már Gudmundsson pour Les Rois d'Islande paru chez Zulma.
Mohamed Mbougar Sarr, écrivain sénégalais de 27 ans, a déjà reçu le prix Ahmadou Kourouma et le Grand Prix du Roman métis en 2015 pour son premier roman Terre ceinte. L'auteur vient de publier en avril De purs hommes, chez Philippe Rey.
Dans son roman Silence du chœur (déjà lauréat du prix de la Porte dorée 2018), il raconte la vie de 72 immigrés arrivant dans un village sicilien. Il montre comment ces jeunes hommes sont accueillis, mais surtout comment ils ont changé le quotidien de cette petite ville. Pour écrire ce livre, il est lui-même allé en Sicile, observant ces migrants et parlant avec eux. 

Grogne dans les lycées français de l'étranger

Les parents d'élèves des lycées français de l'étranger sont en colère.

En effet, depuis septembre 2017, le gouvernement a effectué des coupes budgétaires dans ces lycées, il a augmenté les frais de scolarité, réduit le nombre de postes de professeurs titulaires et a déconventionné certains établissements à gestion directe de l'AEFE (L'Agence pour l'enseignement français à l'étranger).

En effet, tous les établissements français à l'étranger n'ont pas le même statut :

  • 74 EGD (établissements à gestion directe de l'AEFE) sous la tutelle du Ministère de l'Éducation Nationale. Ils ont un quota minimum de 50% d'enseignants titulaires
  • 153 établissements conventionnés, c'est-à-dire qu'ils ont signé une convention administrative, financière et pédagogique avec l'AEFE. Ils sont gérés par des associations de parents d'élèves et relèvent du droit privé local
  • 265 lycées et collèges "partenaires", les plus nombreux regroupés sous le statut de la MLF (Mission Laïque Française) et qui accueillent plus de 60 000 élèves. Ils sont aussi gérés par des associations de parents d'élèves et relèvent du droit privé local

En réponse, un collectif est né, qui regroupe les revendications des parents d'élèves, tous types d'établissements confondus.

Emmanuel Macron avait cependant annoncé dans son discours du 20 mars 2018 (voir article plus bas), "vouloir dynamiser et consolider" les établissements français de l'étranger qui scolarisent 350 000 élèves et sont un pilier de l'apprentissage du français dans le monde.

Ci-dessus, le lycée français La Pérouse de San Francisco. Source : wikipedia

Coopération franco-américaine

À l’occasion de la visite d’État du président Emmanuel Macron aux États-Unis, la Bibliothèque nationale de France (représentée par sa présidente Laurence Engel), la Bibliothèque du Congrès et les Archives nationales américaines ont signé un accord de partenariat pour la création de la bibliothèque numérique « La France en Amérique », consacrée aux relations historiques franco-américaines.

Grâce à un accès en ligne direct à des ouvrages, des cartes, des gravures et beaucoup d’autres documents, la bibliothèque numérique présentera les relations culturelles et historiques entre la France et l’Amérique du Nord, et plus spécifiquement les États-Unis, entre le 16ème et le 19ème siècle.

Ce projet réactualise une précédente initiative intitulée “France in America, La France en Amérique”, lancée en 2006.

La France en Amérique viendra compléter la collection numérique de la BnF Patrimoines Partagés qui comprend déjà “France-Pologne” et “Bibliothèques d’Orient” auquelles participent d’ailleurs de prestigieuses institutions américaines comme la New York Public Library et la Harvard University Library.

“La Bibliothèque du Congrès se réjouit de poursuivre cette entreprise avec la Bibliothèque nationale de France afin de collecter, conserver et disséminer ce riche héritage culturel franco-américain. Ensemble, nous possédons une collection significative, qui témoigne de ces relations historiques anciennes, et des documents qui sont l’expression et la célébration de cet héritage” a declaré Carla Hayden, bibliothécaire du Congrès. “Les Archives nationales sont honorées de pouvoir mettre en avant les liens historiques majeurs entre nos deux nations à travers le partage de documents uniques relatifs à ce passé commun et sa participation à un passionnant projet international” a declaré l’archiviste des États-Unis, David Ferriero.

Ci-dessus, la Bibliothèque du Congrès à Washington. Source : Wikipedia

Bibliothèque diplomatique numérique

Dans le cadre d'une coopération entre la BnF et ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), la Bibliothèque diplomatique numérique du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a été lancée le 12 mars 2018.

La bibliothèque est constituée de plusieurs milliers de documents numérisés isus du ministère et de Gallica (la bibliothèque numérique de la Bnf). Ces documents concernent l'histoire diplomatique de la France. On y trouvera par exemple des traités, des accords, des conventions, des informations sur les protectorats et mandats français, ainsi que des publications officielles étrangères et intergouvernementales. Elle sera enrichie régulièrement.

Le lancement de la « bibliothèque diplomatique numérique » constitue le cinquième partenariat « Gallica marque blanche » entre la BnF et une institution française.

La « bibliothèque diplomatique numérique » s’inscrit dans le cadre d’une coopération plus large entre le ministère de l’Europe et des affaires étrangères et la BnF. Le Quai d’Orsay est un pôle documentaire associé de la BnF depuis 2009.

Les ambassadeurs japonais en France / Atelier Nadar. 1900. Département des Estampes et de la photographie, BnF