Skip to main content

Portail Francophonie

Site d'actualité sur la francophonie et les collections francophones à la BnF

Accueil

Cette semaine

Rapport sur l'état de la Francophonie numérique

Depuis le sommet de Kinshasa en  octobre  2012, les chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie souhaitaient se doter d’une Stratégie de Francophonie numérique à l'horizon 2020, afin d'encourager la réflexion et faciliter la prise de décisisons.

C'est pour répondre à ce besoin que l'OIF publie tous les deux ans ce rapport, réalisé cette année par l’Institut du droit de l’espace et des télécommunications (Idest) et la Chaire Unesco « Pratiques émergentes en technologies et communication pour le développement » de l’Université Bordeaux Montaigne.

Il dresse un état des lieux du numérique dans l’espace francophone en regroupant en un seul document des statistiques et avis qualitatifs récents Il souligne l'importance de la coopération à développer pour les pays francophones dans ce domaine.

Dictionnaire de l'Académie française

Les membres de l'Académie française venant offrir au Roi le Dictionnaire de l'Académie. Estampe vers 1694, BnF.

Par Jean Mariette et Jean-Baptiste Corneille

Le 7 février 2019, l’Académie française a mis en ligne son dictionnaire. Enfin, les 3 tomes terminés et publiés en 2011 car la fin de l’alphabet est en cours de rédaction. On s’arrête donc à « Quotité ». Pour l’instant les 8ème et 9ème éditions (la dernière en date) sont disponibles mais fin 2019, le site présentera l'ensemble des éditions et des définitions, ce qui constitue un outil précieux pour saisir les évolutions de la langue française.

Elle intègre en outre les variantes du français dans le monde francophone. Ainsi un lien vers La Base de données lexicographiques panfrancophone (BDLP) est signalé quand cela est nécessaire. Il permet de voir les acceptions au Maroc, en Belgique ou à la Réunion par exemple.

La 9ème édition comprendra environ 60 000 occurrences. Un module donne accès à la conjugaison intégrale de tous les verbes.

Cette nouveauté arrive 325 ans après la publication du 1er tome de la 1ère édition du dictionnaire offerte au roi Louis XIV en 1694.

Histoire des Antilles

Un document exceptionnel vient d'être numérisé dans Gallica, la bibliothèque virtuelle de la BnF et de ses partenaires.

Il s'agit de Relation d'un voyage infortuné fait aux Indes occidentales par le capitaine Fleury avec la description des îles qu’on y rencontre par l’un de ceux qui fit le voyage 1618-1620.

C'est le journal manuscrit d’un flibustier français du XVIIe siècle qui constitue la plus ancienne description d’un voyage complet de flibuste en mer des Antilles, la plus ancienne source sur les Indiens Caraïbes qui peuplaient les Petites Antilles, et la plus ancienne description connue de la Martinique quinze ans avant la colonisation officielle de 1635.

Le document est conservé à la Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras et a été numérisé dans les ateliers du centre de conservatoin Joël-le-Theule à Sablé-sur-Sarthe (site bnF) dans le cadre du programme de numérisation concertée Caraïbe-Amazonie (rejoint en 2016 par la ville de Carpentras).

Afin d’assurer la préservation et l’accessibilité de ce manuscrit d’exception, la Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras a choisi d’en confier la numérisation à la BnF. Désormais, il est accessible à tous sur Gallica et prochainement sur Manioc, la bibliothèque numérique spécialisée Caraïbe, Amazonie, plateau des Guyanes.

Notons que c'est le cinq millionième document de Gallica.

Le manuscrit lors de sa numérisation © Benoît Javelaud/BnF

Le projet "Villers-Cotterêts" progresse

Le projet de rénovation du château de Villers-Cotterêts progresse. 

Le 22 janvier 2019, le Centre des Monuments Nationaux (CMN) a annoncé le début prochain des travaux de transformation du château de Villers-Cotterêts, au nord de Paris, en un «laboratoire de la Francophonie».

Le président français Emmanuel Macron avait déclaré le 20 mars 2018 vouloir faire de ce lieu un centre de la francophonie ("cité" ou "laboratoire", les deux dénominations ont circulé). Ce sera chose faite à l'horizon 2022. Il s'agira d'y valoriser et d'y diffuser la culture en langue française, d'en faire « un lieu de rencontres, de recherches, de pédagogie, de résidence d’artistes et de chercheurs, de travail, de découverte, un lieu de création, d'écriture, de spectacles », selon les mots du président.

Rappelons que c'est dans ce château que François Ier a signé en 1539 l’Ordonnance de Villers-Cotterêts, rendant obligatoire l'usage de la langue française dans les actes officiels et les décisions de justice. Le choix du français au lieu du latin, a permis de diffuser le français dans le royaume et de l'imposer peu à peu à l'écrit. Construit à la Renaissance entre 1532 et 1539, lieu de villégiature de François Ier, la bâtisse couvre plus de 90 000 m2.

La francophonie en Europe

Chiffres 2018. Source : Toute l'Europe.eu

La Bibliothèque nationale du Liban a rouvert

La Bibliothèque nationale du Liban a rouvert le 5 décembre 2018 dans un nouveau bâtiment, après 42 ans de fermeture. Elle n'est pas encore ouverte au public, mais se remet doucement à flot.

Cette bibliothèque a été créée en 1922 par un Beyrouthin, le vicomte Philippe de Tarrazi, dont la bibliothèque personnelle a servi de noyau aux collections de la Bibliothèque nationale du Liban. Pillée aux débuts de la guerre civile et fermée au public en 1976, les livres restant ont été dispersés dans d'autres établissements. Ses collections n'ont pas été enrichies depuis.

En 1999, à l’initiative du ministre Mohammad Ali Beydoun, et après la commande d’une étude à l’Union européenne et à la Bibliothèque nationale de France, le projet de réhabilitation est lancé. Il sera soutenu par le Qatar qui donne 22 millions d'euros pour la restauration des locaux.

En 2003, une équipe d’une trentaine de bibliothécaires commence un long travail de dépoussiérage, restauration, catalogage des 3 600 caisses de livres qui avaient pu être sauvées.

Le directeur général de la Bibliothèque, Hassan el-Akra, a déclaré : « La bibliothèque ouvrira ses portes dans un mois ou deux, le temps que de nombreuses questions soient réglées, dont celle de la sécurité et de la formation d’un plus grand nombre de personnels ». Elle conserve actuellement 300 000 documents.

Ci-dessus, la Bibliothèque nationale du Liban © Bibliothèque nationale du Liban

La presse au 19ème siècle

Le site Médias 19, créé en 2011, est consacré à l'étude du journalisme au 19e siècle dans l'aire francophone.

Le site a pour objectif de regrouper la recherche sur l'évolution des médias et d'offrir un accès direct à des sources dispersées entre plusieurs bibliothèques ou centres d'archives de par le monde.

Le site propose :

Médias 19, résultat d'une coopération franco-canadienne, est dirigé par Guillaume Pinson (Université Laval au Québec) et Marie-Ève Thérenty (Université Paul Valéry à Montpellier). Toutes les publications hébergées sur le site sont placées sous licence Creative Commons. "Les textes peuvent donc être repris librement à condition de citer le nom de l’auteur original, de ne pas faire d’utilisation commerciale du contenu et de ne pas le modifier", précisent les auteurs.

Ci-dessus, un kiosque à journaux à Paris vers 1910, par Eugène Atget. Source : Gallica