Aller au contenu principal

Portail Francophonie

Site d'actualité sur la francophonie et les collections francophones à la BnF

Amériques

Kim Thuy au cinéma

L'écrivaine québécoise d'origine vietnamienne Kim Thuy a terminé sa longue collaboration à l'adaptation cinématographique de son livre autobiographique Ru, qui raconte son enfance au Vietnam et sa fuite, avec ses parents, lors de l'installation du régime communiste.
Ce premier roman, écrit en français, a été un immense succès populaire et critique, qui lui avait valu le Prix du Gouverneur général en 2010, une traduction dans 28 langues et plus de 540 000 exemplaires vendus à travers le monde.
Ci-dessous, une interview de l'écrivaine, de l'actrice jouant le rôle de Kim Thuy à l'âge de son exil au Canada, et du réalisateur Charles-Olivier Michaud.

  • Les livres de Kim Thuy sont disponibles en salle H de la bibliothèque François Mitterrand, à la cote AME84 THUY

Une revue acadienne de littérature

Connaissiez-vous Ancrages
Une revue de création éditée par des auteurs acadiens.

L'Acadie est considérée comme un territoire, voire une nation, regroupant les localités francophones des provinces de l'Atlantique, dans l'est du Canada. Créé en 2004, la revue Ancrages se veut un geste d'affirmation de la culture acadienne, sous la double forme de l'enracinement et de la navigation.

Découvrez leur dernier numéro (printemps 2023) : ici

Le Catalogue des œuvres littéraires numériques du Québec (COLiN)

L’équipe de Littérature québécoise mobile de l’Université Laval rend publique une nouvelle base de données portant sur des œuvres littéraires numériques québécoises : le Catalogue des œuvres littéraires numériques (COLiN). Cette plateforme rend visibles des œuvres qui marquent l’histoire littéraire du Québec. 
Évolutive, elle accueille déjà près de 400 fiches documentant les œuvres de différents genres littéraires. Certaines œuvres datent des premières années de l’informatique et d’Internet, tandis que d’autres sont très contemporaines (extrait du communiqué de presse).

Claude Gauvreau, nuit de la poésie 1970

A Montréal, le 27 mars 1970, au théâtre Gesù, une cinquantaine de poètes et auteurs-compositeurs célébraient la poésie dans une salle comble. Les cinéastes Jean-Claude Labrecque et Jean-Pierre Masse, en association avec la Bibliothèque Nationale du Québec, ont organisé et filmé l’événement. Nous vous proposons de découvrir l’intervention extraordinaire du poète Claude Gauvreau, dont les « œuvres créatrices complètes » seront bientôt disponibles en salle H de la Bibliothèque nationale de France. 

Le prix décembre pour l'écrivain québécois Kevin Lambert

L'écrivain québécois Kevin Lambert a reçu le prix Décembre pour son troisième roman, Que notre joie demeure (éditions Le Nouvel Attila).
Habitant Montréal depuis dix ans, Kevin Lambert a voulu rendre compte, en romancier, du phénomène de "gentrification" de sa ville. Il le fait à travers l'histoire de la chute d'une architecte people, narrée par une multiplicité de personnages, issus des différentes strates de la société montréalaise et peuplant le quartier où l'architecte prévoit de bâtir le siège d'une start-up en vogue. 

Un roman à découvrir très prochainement en salle H de la bibliothèque nationale de France, dans les collections de littérature francophone. 

Écoutez la rencontre Filion-Durocher avec le blogueur du Journal de Montréal, Normand Lester, via QUB radio, à propos de la controverse sur les "sensitivity readers", et ce qu'elle révèle de la différence entre les littératures québécoises et françaises.

Monique Proulx, lauréate 2022 du prix des Cinq continents de la francophonie

Après Karim Kattan en 2021, la récompense qui distingue les « talents littéraires reflétant l'expression de la diversité culturelle et éditoriale en langue française sur les cinq continents », sera remise le 21 mars, en marge de la Journée internationale de la francophonie, à l’écrivaine québécoise Monique Proulx pour Enlève la nuit (Ed. du Boréal, 2022).

L’ouvrage est disponible en salle H de la bibliothèque François Mitterrand. 

Le roman raconte l’aventure de Markus, un jeune homme qui s’enfuit de la communauté qui l’a vu naître et l’étouffe, pour entrer dans le «Frais Monde» d’une grande ville nord-américaine. « Ce sont les mots et les yeux candides de Markus qui nous dévoilent les désastres ambulants partout, et l’aveuglement du monde libre qui court, qui court pour se fuir lui-même. » (site de l’éditeur). 

Née à Québec en 1952, Monique Proulx est romancière, nouvelliste et dramaturge. Elle est déjà lauréate, entre autres, du Prix des littéraires du Québec et du Prix Québec-Paris pour Homme invisible à la fenêtre. Elle a par ailleurs écrit plusieurs scénarios, dont celui de son propre roman Le Sexe des étoiles qui, porté à l'écran par la réalisatrice Paule Baillargeon, a remporté le Prix du meilleur film Canadien au Festival des films du monde de Montréal.

Une mention spéciale a été décernée au romancier, nouvelliste et essayiste franco-algérien Yahia Belaskri pour Le silence des dieux (Zulma, 2021), également disponible en salle H, dans les rayonnages de littérature francophone à la Bibliothèque nationale de France.

Les romans de Réjean Ducharme rassemblés

Le plus discret des plus grands écrivains québécois, Réjean Ducharme (1941-2017), assez peu connu en France, tandis qu’il est outre-Atlantique et sans conteste l’un des meilleurs romanciers francophones, brillant, féroce, drôle et percutant, a été réédité cet hiver, chez Gallimard, dans la collection « Quarto », l’éditeur « bouclant ainsi la boucle » de la publication des romans de cet auteur qu’il a découvert, en 1966, avec la lecture par Raymond Queneau, entre autres membres du comité de lecture Gallimard, de L’océantume

L’ouvrage sera très bientôt disponible en salles H et V de la bibliothèque nationale de France. Vous pouvez en attendant redécouvrir ses œuvres à la cote AME84 DUCH.

  • Lire ce bel article paru dans En attendant Nadeau, à l’occasion de cette réédition, illustré par de rares photos de l’auteur et de ses manuscrits
  • Voir aussi cette étude parue en 2022 sur Réjean Ducharme et Rimbaud, consultable en salle V