Aller au contenu principal

Portail Francophonie

Site d'actualité sur la francophonie et les collections francophones à la BnF

Accueil

Sommet de l'OIF : Djerba 2022

Le 18e sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) s'est tenu les 20 et 21 novembre derniers sur l’île de Djerba, en Tunisie, sur le thème : "La connectivité dans la diversité : le numérique, vecteur de développement et de solidarité dans l'espace francophone ".

Ce sommet, marquant le cinquantenaire de la Francophonie, a abouti à l'adoption de la "Déclaration de Djerba".

Sur le thème, central, du numérique, les 31 chefs d'Etat et de gouvernement et 35 ministres des Affaires étrangères ont adopté une Stratégie de la Francophonie numérique 2022-2026.

A la fin du sommet, la Secrétaire Générale de la Francophonie, la Rwandaise Louise Mushikiwabo, a été réélue à l'unanimité à la tête de l'OIF.

La salle H de la Bibliothèque nationale de France comporte un Centre de Ressources dédié à la Francophonie, avec plus de 700 volumes concernant les institutions internationales, la langue française à travers le monde, ainsi qu'une documentation sur l’histoire, la sociologie, les arts et la culture des pays francophones.

  • En lien avec l'actualité, venez notamment y découvrir la BD Eléments de langage, dans laquelle l'ex-journaliste et adjoint de Michaëlle Jean, Bertin Leblanc, décrit  la préparation d'un sommet de l'OIF et le moment de transition au poste de secrétaire général, en 2018, entre Michaëlle Jean et Louise Mushikiwabo.

Denise Desautels, prix Apollinaire 2022

La poète québécoise Denise Desautels a remporté le prix Apollinaire pour son recueil Disparaître : autour de 11 œuvres de Sylvie Cotton, publié par les Éditions du Noroît

La montréalaise avait déjà été récompensée par de nombreux prix, dont le prestigieux prix Athanase David en 2009. Elle était également devenue, en 2021, la deuxième personne québécoise à faire son entrée dans la collection Poésie de Gallimard, après Gaston Miron en 1999. 

  • Ecoutez ici une interview de Denise Desautels sur Radio Canada à propos de cette publication. 

Ces deux recueils, ainsi qu’une sélection de ses œuvres, sont disponibles en salle H de la Bibliothèque nationale de France, à la cote AME84 DESA.

Le Prix Apollinaire, fondé en 1941 et considéré comme le « Goncourt de la poésie », récompense les meilleurs recueils de poésie avec comme critères principaux « l’originalité et la modernité ». Le prix est remis chaque année lors d’une cérémonie au café Les Deux Magots, à Paris.
 

Nouveautés en salle H

Une somme humaine

Makenzy Orcel

Salle H : CAR84 ORCE 4 somm

Blanc résine

Audrée Wilhelmy

Salle H : AME84 WILH 4 blan

Au vent mauvais

Kaouther Adimi

Salle H : MAG84 ADIM 4 auve

Abrupte fable

Christian Dotremont

Salle H : BE84 DOTR 4 abru

Chair vive

Grisélidis Réal

Salle H : CH84 REAL 2 c

Ernis, Prix voix d’Afriques

Ernis, poète, slameuse et auteure camerounaise, née à Bafoussam en 1994, remporte la troisième éditions du prix « Voix d’Afriques » avec un premier roman intitulé Comme une reine (J-C Lattès, RFI, 2022). Elle y raconte ses allers-retours entre Douala, la capitale économique du Cameroun, et le village de Mbouda, où elle a passé son enfance, au cœur d'une société Bamiléké qui tente de garder ses traditions.

Le livre est le regard posé par Ernis sur cette société : « Au fil des années, les questions d'identité, de transmission et de libertés se sont naturellement imposées à mon écriture. » 

  • Ecouter ici la très intéressante interview d’Ernis sur RFI

Le prix «Voix d'Afriques» est cofondé par RFI et les éditions J.-C. Lattès, en partenariat avec la Cité Internationale des Arts de Paris.

Comme une reine sera très prochainement disponible en salle H de la Bibliothèque nationale de France. 

Diadié Dembélé, Prix de la vocation 2022

Premier roman du malien Diadié Dembélé, Le duel des grands-mères a remporté le Prix de la Vocation 2022.

Déjà auteur d'un recueil de poèmes intitulé Les tresses royales (L'Harmattan, 2019) dédié à la gloire de ses ancêtres, les Soninkés du Mali, Diadié Dembélé replonge dans ses racines, cette fois de façon plus prosaïque avec Le duel des grands-mères (JC Lattès, 2021) : Hamet, un pré-adolescent turbulent issu d’un milieu privilégié de Bamako, est envoyé par sa mère chez ses grands-parents, en pays Soninké. Hamet va refaire l’apprentissage du monde rural, de la langue Soninké et vivre sous un nouveau jour le conflit des cultures au Mali.

Un roman à retrouver en salle H, parmi les collections de littérature francophone de la Bibliothèque nationale de France.

  • Lire un extrait du roman ici 
  • Ecouter un entretien avec Diadé Dembélé sur France Culture

Créée en 1976, le prix de la vocation récompense un auteur âgé de 18 à 30 ans. Il est porté par la fondation Marcel-Bleustein-Blanchet.

Écrire(s) en français

La revue numérique Remue.net a récemment mis en ligne un dossier évolutif d'interviews et de citations d'auteurs francophones au sujet de leur rapport à la langue française.

C'est au total plus de cent écrivains francophones que sont allés rencontrer Bernard Magnier, journaliste littéraire et directeur de la collection «Afriques» aux Éditions Actes Sud, et Sabyl Ghoussoub, écrivain et chroniqueur, auteur entre autres du roman Beyrouth-sur-Seine de la rentrée littéraire 2022.

Les deux premières salves d'interviews ont été publiées : retrouvez les réponses des écrivain(e)s Doan Bui, Mérine Ceco, Atiq Rahimi, Boualem Sansal, Pia Petersen, Raharimanana, Shan Sa et Leïla Slimani. Autant d'auteurs à retrouver dans les collections de littérature francophone de la salle H de la Bibliothèque nationale de France. 

Un dossier à suivre, mis à jour chaque semaine.

Abigail Assor, Prix Lorientales 2022

Abigail Assor a reçu le prix Lorientales 2022 pour son roman Aussi riche que le roi (Gallimard).

Sarah, Française issue d’un milieu modeste, venue au Maroc avec sa mère dans l’espoir d’une situation meilleure, est scolarisée gratuitement au lycée français et fréquente la jeunesse dorée de Casablanca, tout en vivant dans le bidonville des Carrières Centrales. Driss appartient à l’élite politique et financière du Maroc, les Fassis, une lignée de vieilles familles originaires de Fès. Sarah a pour elle le capital symbolique du français et la beauté physique, pour conquérir l’élément dont elle rêve : le capital matériel, que possède Driss, réputé l’élève le plus riche du lycée - mais aussi le plus laid.

Le roman raconte la conquête de Driss par Sarah, dans ce marché de dupes qu’est « l’amour » à l’intérieur d’une société décrite comme corsetée par le patriarcat et hantée par la colonisation. Si les coordonnées sont celles d’un conte de fées, le roman est en fait méticuleusement bâti comme une satire sociale.

Le roman est disponible en salle H de la Bibliothèque nationale de France.

 

Abigail Assor est née au Maroc, à Casablanca, en 1990. Elle vit en France depuis dix ans. Aussi riche que le roi est son premier roman. 

Le prix Lorientales est remis par l'association du même nom, basée à Lorient, avec l’objectif de "développer la connaissance et la compréhension du monde arabe et oriental, sa langue, ses civilisations, ses valeurs culturelles".