This is the "Accueil" page of the "Portail Francophonie" guide.
Alternate Page for Screenreader Users
Skip to Page Navigation
Skip to Page Content
Logo de la BnF
Site d'actualité sur la francophonie et les collections francophones à la BnF
mis à jour le : Sep 19, 2017 URL: http://bnf.libguides.com/francophonie Imprimer le guide Mises à jour du flux RSSAlertes par Courriel

Accueil Imprimer la page
  Recherche : 
 

Conférence

Master classe d'Amélie Nothomb

Couverture du dernier roman d'Amélie Nothomb

© Albin Michel

Depuis le début de l'année 2017, la Bibliothèque nationale de France propose des master classes avec des écrivains contemporains. Chacun vient expliquer, le temps d'une soirée, sa relation à la lecture, à l'écriture : comment travaillent-ils ? Pour qui écrivent-ils ?

Après avoir reçu, entre autres, Yasmina Reza, Pierre Michon ou Maylis de Kerangal, cette nouvelle saison de master classes est inaugurée par la romancière belge Amélie Nothomb le 26 septembre.

D'autres écrivains seront invités pendant l'automne comme Hélène Cixous, Virginie Despentes, Kamel Daoud ou Joann Sfar...

Le 26 septembre à la BnF, site François Mitterrand. Entrée libre.

Prix littéraires : premières sélections

Premieres sélections des prix littéraires français

Résultat de recherche d'images pour "kaouther adimi"

Kaouther Adimi © Hermance Triay

Les premières sélections des grands prix littéraires français ont commencé. Les jurys publient leur première liste. Malheureusement, certains livres seront absents des deuxièmes ou troisièmes sélections qui seront dévoilées fin septembre, puis en octobre.

On trouve plusieurs auteurs francophones parmi les heureux élus. Nous leur souhaitons une longue carrière, qu'ils soient primés ou non :

Nos richesses, de l'Algérienne Kaouther Adimi (Prix Renaudot, Prix Goncourt, Prix Médicis et Interallié)

Le fou du roi, du Marocain Mahi Binebine (Prix Renaudot)

L'empereur à pied, du Libanais Charif Majdalani (Prix Renaudot)

Dieu, Allah, moi et les autres, de l'Algérien Salim Bachi (Prix Renaudot essai)

Sexe et mensonges, de la franco-marocaine Leïla Slimani (Prix Renaudot essai)

Avant que les ombres s'effacent de l'Haïtien Louis-Philippe Dalembert (Prix Médicis)

Zabor ou les psaumes de l'Algérien Kamel Daoud (Prix Interallié)

Ateliers de conversation en français

Conversation en français (pour étrangers)

Le français n'est pas votre langue maternelle et vous souhaitez mettre en pratique vos connaissances en français ? La Bibliothèque nationale de France vous invite à participer à un atelier de conversation.

Conçu comme un moment convivial animé par les bibliothécaires de la BnF, cet atelier n’est pas un cours de français, mais un espace d’échange, suivi d’une présentation des ressources présentes à la bibliothèque et d’une démonstration du labo FLE en salle G.

L’atelier s’adresse aux personnes possédant déjà des bases en langue française (un niveau intermédiaire est recommandé à l’oral).

Condition d'accès : entrée libre dans la limite des places disponibles (15 personnes maximum par atelier)

Horaires : tous les mardi et jeudi de 18h15 à 19h30 sauf pendant les vacances scolaires
Durée : 1h15
Prix : gratuit
Renseignements : contact.FLE@bnf.fr
Pour tout renseignement : site François-Mitterrand, hall Est, à l'Aquarium (à côté de l'espace salon).
Inscription : sur place, hall Est à l’accueil, 15 minutes avant le début de l’atelier

Télévision

Le tour du monde de la francophonie : 21 et 22 septembre sur TV5 Monde

 

C'est une première à laquelle va se livrer la chaîne TV5 Monde les 21 et 22 septembre prochains. Elle proposera de donner la parole à des personnalités emblématiques d'un pays francophone (artistes, sportifs, hommes ou femmes politiques...) afin que ceux-ci s'expriment sur la langue française, son avenir et la culture francophone.

Ces deux jours spéciaux prendront la forme d'un direct de 25 heures, animé par les journalistes présents sur les 5 continents. Pour ce faire, TV5 Monde s'appuie sur ses propres journalistes et ceux des chaînes partenaires : France Télévisions (à travers ses stations Outre-mer 1ère), Radio-Canada, RTS (Suisse) et RTBF (Belgique), mais aussi avec des chaînes amies comme la RTI à Abidjan, CCTV à Pékin, Kolo TV à Antananarivo, OTV à Beyrouth et B-One TV à Kinshasa.

Vous pourrez ainsi retrouver, par exemple : Demet Korkmaz à Auckland (Nouvelle Zélande), Denise Époté à Kinshasa (République Démocratique du Congo), Pascale Veysset à Séoul (Corée du Sud), Estelle Martin à Pékin (Chine), Nicolas George à Sydney (Australie), Isabelle Malivoir à Phnom-Penh (Cambodge), Nidhya Paliakara à Mumbai (Inde), Slimane Zeghidour à Lahore (Pakistan), Mohamed Kaci à Beyrouth( Liban).

Le coup d'envoi sera donné le jeudi 21 septembre à 13h00 à Paris, sur TV5 Monde. Puis nous voyagerons en 23 destinations : Abidjan, Genève, Bruxelles, Cayenne, Basse-Terre, Montréal, la Nouvelle- Orléans, Moncton, Vancouver, Papeete, Auckland, Nouméa, Sydney, Séoul, Pékin, Phnom-Penh, Mumbai, Lahore, Saint-Denis à La Réunion, Antananarivo, Beyrouth pour s’achever à Kinshasa, le vendredi 22 septembre à 14h00 (heure de Paris). 

Mort de Réjean Ducharme

L'écrivain québécois Réjean Ducharme est mort

 

Réjean Ducharme est décédé le 21 août 2017. Depuis l'annonce de sa mort, les hommages affluent, du premier ministre canadien Justin Trudeau, à Denis Coderre, le maire de Montréal, en passant par l'ensemble du monde littéraire canadien ou bien le chanteur Robert Charlebois pour qui il avait écrit une quarantaine de chansons dont le fameux Mon pays.

Né en 1941 au nord de Montréal, Réjean Ducharme passe sa jeunesse à cumuler les emplois de courte durée et à voyager en auto-stop aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique. Il est chauffeur de taxi lorsqu'il envoie le manuscrit de son premier roman L'Avalée des avalés aux éditions Gallimard à Paris. Le livre, dont l'écriture rappelle un peu l'Ecume des jours de Boris Vian, raconte l'histoire de Bérénice, une jeune fille élevée dans une famille déchirée et dont le lien avec son frère est très fort.

Les premières lignes du roman sont parmi les plus célèbres de la littérature québécoise : "Tout m'avale. Quand j'ai les yeux fermés, c'est par mon ventre que je suis avalée, c'est dans mon ventre que j'étouffe. Quand j'ai les yeux ouverts, c'est par ce que je vois que je suis avalée, c'est dans le ventre de ce que je vois que je suffoque. Je suis avalée par le fleuve trop grand, par le ciel trop haut, par les fleurs trop fragiles, par les papillons trop craintifs, par le visage trop beau de ma mère".

Le roman est publié et sélectionné pour le Prix Goncourt, qu'il n'obtient pas. Mais, à 24 ans, il commence une oeuvre unique et il accède à la notoriété, qu'il fuiera toute sa vie. "Je ne veux pas que l’on fasse de liens entre moi et mon roman" avait-il déclaré. En effet, il s'aplliquera pendant 50 ans, à refuser photos et interviews, émissions de télévision ou conférences de presse, ce qui contribuera à attiser le mystère autour de lui. Gallimard publiera ensuite le Nez qui voque en 1967, récit de deux adolescents amoureux qui refusent de devenir adultes, l’Oceantume en 1968, regard acéré sur le monde d’une petite fille, puis la Fille de Christophe Colomb en 1969, l’Hiver de force en 1973, les Enfantômes en 1976. Réjean Ducharme ne publie ensuite plus rien pendant 14 ans jusqu'en 1990 : Dévadé paraît. 

Sous le pseudonyme de Roch Plante, il sculpte ses "Trophoux", sorte de collages. 

Son dernier ouvrage, Lactume, est sorti ces jours-ci. Il s'agit d'un manuscrit envoyé en 1966 à Gallimard, regroupant des dessins accompagnés de courts textes. On peut en voir ici une présentation vidéo de Rolf Puls, ancien directeur de Gallimard Québec.

Ci-dessus, photographie d'identité de Réjean Ducharme © La Presse.ca

Festival Francophonie métissée

Depuis 25 ans, le Centre Wallonie-Bruxelles, à Paris, célèbre la francophonie.

Du 26 septembre au 19 octobre 2017, le festival propose un programme très diversifié:

  • de la musique avec la chanteuse haïtienne Emeline Michel;
  • du cinéma dans le cadre de la Quinzaine du cinéma francophone avec en ouverture, la jeune cinéaste Kaouther Ben Hania qui présentera en avant-première La Belle et la Meute qui a fait sensation au Festival de Cannes 2017;
  • de la littérature avec la célébration du Prix Senghor 2017. Le Prix Senghor du premier roman francophone et francophile distingue des oeuvres d’expression française. Initié il y a douze ans par l’association La Plume Noire, il encourage, au niveau national et international, l’utilisation de la langue française comme outil d’expression écrite. Il rend hommage également au poète président sénégalais Léopold Sédar Senghor.
  • des arts plastiques aevc la rencontre du photographe sénégalais Omar Victor Diop.

 

 

Affiche du festival source:Centre Wallonie-Bruxelles

Prix littéraire

Prix des cinq continents de la Francophonie

 

On connaît désormais les 10 finalistes du Prix des cinq continents de la Francophonie.

Les représentants des cinq Comités de Lecture (l’Association Passa Porta de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’Association des écrivains du Sénégal, l’Association du Prix du jeune écrivain de langue française de France, le Collectif des écrivains de Lanaudière de Québec et l’Association Culture elongo du Congo) ont retenu 10 ouvrages finalistes représentant 8 pays :

Le prix sera remis le 11 octobre 2017 à l’occasion de « Francfort en français » dans le cadre de la Foire internationale du livre de Francfort.

Ci-dessus, Shumona Sinha, l'une des finalistes. Source : Wikimedia commons

Description

Loading  Chargement...

Tip