Skip to main content

Portail Presse et médias

Suivre l'actualité de la presse à la BnF, découvrir les outils de recherche dans la presse, s'informer sur le monde de la presse

L'actualité de la presse à la BnF... et ailleurs

Le site de la semaine : l'observatoire des métiers de la presse

 L’observatoire des métiers de la presse recense toutes les informations ayant trait à l’emploi dans le secteur de la presse : de la production de contenus éditoriaux au marketing, à la recherche d’informations et au suivi de l’audience. Il émane du rassemblement de toutes les organisations syndicales d’employeurs et de salariés du secteur de la presse. Il réalise des travaux et produit des études.

Le site de l’observatoire propose une cartographie des métiers de la presse, diffuse des données statistiques annuelles, notamment sur la structure de l’emploi dans la presse en termes de nombre de salariés, d’âge, de sexe et fait œuvre de prospective. Les données présentées de manière lisible et claire peuvent être appréhendées par tous.

 

Consulter

Voir aussi

Les Dossiers de l'actualité dans Europresse

 Le mensuel Les dossiers de l'actualité est désormais disponible sur la base de données Europresse. Destiné aux lycéens et étudiants, le magazine s'arrête dans chaque numéro sur trois sujets qui ont marqué l’actualité nationale et internationale. Les sujets sont illustrés par des données clés (repères historiques et économiques, définitions, statistiques). Le numéro de juin est consacré à la Syrie, à mai 68 et à la souffrance animale.

Autre nouveauté dans Europresse : le site web du journal La Croix et de se déclinaisons La Croix international et La Croix Africa. Les archives du journal lui-même sont disponibles dans Europresse depuis septembre 1995.

La base de données Europresse est consultable en salle de la Presse et dans les autres salles de lecture de la Bibliothèque du Haut-de-jardin.

En savoir +

Nouvelles acquisitions (bibliothèque du Haut-de-jardin)

Actualité monde de la presse : la diversité dans les médias

Le journal Libération a publié le 3 juillet sur son site Checknews.fr un article intitulé «La rédaction de Libération est-elle blanche ?» :  « En janvier 2015, Ta-Nehisi Coates, journaliste noir américain, écrit sur l'après « Charlie » ; il demande à parler à un journaliste maghrébin à « Libé ». Il n'y en avait qu'un, pigiste». Libération revient sur les trois années écoulées depuis ce constat et sur la prise en compte de cette réalité au sein du journal. Le 9 juillet, Le Monde publie une interview de la chercheuse Marion Dalibert, qui estime que « la question soulevée par le journal « Libération » sur la diversité des profils au sein de sa rédaction met en lumière l’homogénéité de toute la profession ».

Voir d'autres actualités

Présentation en salle B : le journal Action

Affiche mai 68BnF François-Mitterrand, bibliothèque du Haut-de-jardin, salle de la Presse
du 3 juillet au31 août 2018

Action est un journal emblématique de la presse alternative qui a émergé lors des événements de mai 68. Écho du Mouvement du 22 mars, de l’UNEF et des comités d’action lycéens, le journal sera publié de manière irrégulière du 7 mai 1968 jusqu’en juin 1969. Grâce à ses innovations éditoriales et graphiques, il va se distinguer des journaux militants d’extrême gauche, composés le plus souvent de longs textes idéologiques coulés dans une maquette austère. Son fondateur Jean Schalit, tout comme de nombreux collaborateurs du journal, a travaillé pour Clarté, la revue de l’Union des étudiants communistes, avant son exclusion du parti communiste français en 1966. L’équipe du journal défend, sur un ton satirique, une ligne antigaulliste et antistalinienne virulente. Les trois premiers numéros, vendus à la criée pendant les événements de mai, s’écoulent à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires. Après la réouverture des imprimeries, le journal inaugure avec son quatrième numéro daté du 5 juin une nouvelle formule qui se caractérise par ses Unes-affiches, une mise en page novatrice et des photomontages. Le journal, très visuel, accueille de nombreux dessinateurs. Citons entre autres Wolinski, qui signe ici ses premiers dessins politiques, Siné, Willem, Reiser, Topor ou Bosc. Précurseur, Action a influencé de nombreux journaux alternatifs apparus lors des années 1970 tels qu’Actuel, Tout ! ou encore La Gueule ouverte.

Vous retrouverez en salle B les trois premiers numéros d’Action ainsi qu’une sélection d’une dizaine de numéros du journal.