Aller au contenu principal

Portail Métiers du livre

Le site de ressources et d'information de la BnF sur les métiers du livre

Accueil

Présentation

La Bibliothèque nationale de France offre à travers ce portail une vue globale des organismes de formation et aides aux professions des Métiers du livre. 

Ce site, mis à jour régulièrement et enrichi par le personnel de la bibliothèque de l'Arsenal, vous propose également un tour d'horizon des manifestations culturelles autour du livre en France et à l'étranger, en lien avec sa politique documentaire et sa programmation culturelle (colloques, journées d'études etc.).

La bibliothèque de l'Arsenal s'emploie également à construire au fil de l'eau des séries documentaires sous forme d'articles comme "Les conversations de l'Arsenal", interviews de différents professionnels des Métiers du livre.

La bibliothèque parlante 2024

La 7 ème édition du festival La Bibliothèque parlante organisé par la BnF du 31 mai au 2 juin 2024 a pour thème l’impertinence et l’humour autour de la figure du comédien et metteur en scène Jean-Michel Ribes auquel la BnF a donné carte blanche pour cet évènement. Lectures de textes, projections, jeux de mots, jeux de scène : une riche programmation met à l’honneur  Raymond Queneau, André Frédérique Alfred Jarry, Roland Dubillard, Raymond Devos et bien d' autres talents d’envergure pour célébrer la lecture à voix haute. En lien avec ce festival, le co-auteur de la série télé Merci Bernard est aussi au centre d'une expo qui lui est dédiée tout entière jusqu'au 15 septembre dans la galerie des Donateurs, sur le site de Tolbiac. Plus d'infos ? ►Cliquer ici

 affiche Stéphane Trapier

Regard sur la Grèce antique à l'Arsenal

Le mercredi 29 mai 2024, la bibliothèque de l’Arsenal accueille une journée d’étude du projet de recherche européen Agrelita: The Reception of Ancient Greece in Premodern French Literature and Illustrations of Manuscripts and Printed Books, 1320-1550. Ce projet de recherche interdisciplinaire a pour visée de renouveler l’étude de la réception de la Grèce antique en Occident à la fin du Moyen âgeCliquer ici pour plus d'informations.

Séminaire Intervalles II, avec Luca Trissino et Elisa Tonani - INHA, Paris

Dans le cadre du séminaire CEEI-THALIM 2023-2024 "Intervalles", deux conférences sont proposées le mercredi 15 mai à partir de 14h.

- La première sera animée par Luca Trissino, assistant doctorant en langue, littérature et civilisation italienne à l'Università della Svizzera italiana de Lugano, et s'intitule "Joints rythmiques et césures coalescentes : l'intervalle dans les plus anciens manuscrits enluminés de la Comédie". Elle propose une étude et une analyse sémantique des intervalles figuratifs dans les codex de l'ancienne vulgate de la Comédie, en particulier le codex Egerton 943. L'étude de la disposition des miniatures, du blanc, des pauses, permet de mettre en évidence les différents rythmes de la relation texte/image. 

 

- La deuxième conférence ayant pour titre : "Intervalles blancs dans les structures narratives des romans italiens du XIXème siècle à nos jours", sera présentée par Elisa Tonani, enseignante à l'Université de Gênes en Écriture créative.

PrésentationDans cette contribution, on proposera un parcours visant à montrer les rôles des blancs typographiques dans le roman italien du XIXe siècle à nos jours. Nous aborderons les blancs typographiques non pas seulement en tant qu’outils narratifs, structurels, fonctionnels propres à donner du rythme au récit en le scandant en séquences (où le temps, l’espace, l’énonciation du narrateur, ses choix de dire et de ne pas dire sont en jeu) mais surtout en tant que dispositifs aptes à révéler les sens, les raisons poétiques qui fondent l’acte narratif même.  Du montage coupé et nerveux de Federigo Tozzi aux blancs « forclusifs », lieux de refoulement, de Cesare Pavese, du recours aux espaces de la page en tant que moyens expressifs d’expérimentation à tous les niveaux de la langue par les avant-gardes (Antonio Porta, Nanni Balestrini, Edoardo Sanguineti) à l’effacement de toute forme d’espacement par certains d’autres romans expérimentaux (Giuseppe Berto, Ferdinando Camon), du blanc méta-textuel (Italo Calvino) au blanc qui donne à la page l’aspect d’un paysage (Calvino, Alessandro Baricco) : dans tous ces cas, le blanc se déroule dans sa paradoxale et double nature de (se) montrer en passant inaperçu et de passer inaperçu en (se) montrant.

Pour accéder à plus d'informations concernant le programme de ce séminaire, rendez-vous sur le site du Centre d'Étude et de l'Écriture et de l'Image.

Date : le mercredi 15 mai à partir de 14h.

Lieu : Salle Vasari, Institut National d'Histoire de l'Art, 2 rue Vivienne, 75002 Paris.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Journée de l'abolition : sur les traces (écrites) de l'Abbé Grégoire

Depuis 2006, aux termes  Loi n° 2001-434 dite loi Taubira,  le 10 mai est la "Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leur abolition".

Cette commémoration  a pour but de rappeler que, du XV au XIX è siècles, après que les Européens eurent pris pied en Amérique en 1492, plus de 11 millions d’hommes, de femmes et d’enfants capturés en Afrique,  ont été transportés à travers l’Atlantique et réduits en esclavage au profit d'exploitations coloniales en Amérique.

Si le souvenir de Victor Schoelcher est volontiers mobilisé à propos de l’abolition de 1848, moins connues sont les figures attachées au combat de la première abolition, laquelle, marquée du sceau de la Révolution, se situe dans le prolongement de la fin des privilèges proclamée dans la nuit du 4 août 1789. Parmi ces acteurs,  l’abbé Henri Grégoire, le prélat devenu député, est l’un de ceux qui contribuèrent en 1794 à faire voter par la Convention la première loi abolissant l'esclavage (rétabli par Napoléon en 1802, avant l’ abolition définitive de 1848).

Tant du fait des oppositions locales de la part de tenants de l’esclavage que du poids de l’Angleterre occupant une partie des riches colonies sucrières des Antilles, l’application de l’abolition ne sera effective en réalité qu’en Guadeloupe et en Guyane.

La bibliothèque de l’Arsenal conserve un fonds documentaire important relatif à la mémoire de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions. Cet ensemble est composé de documents provenant de l’Abbé Grégoire* qui les a légués à la bibliothèque à sa mort. Témoignage de son combat humaniste, il s'agit d'une collection de 670 pièces, dont des lettres ou discours manuscrits, traitant principalement de l’esclavage depuis sa première abolition. A côté des Mémoires autographes du grand homme, on trouvera nombre de documents sur Haïti, sur les autres colonies françaises et sur les questions religieuses sous la Révolution. Les documents sont pour la plupart contemporains de Grégoire, écrits en  français, anglais, espagnol ou portugais.

Le don Grunebaum-Ballin, reçu en 1952 à la bibliothèque, complète cet ensemble thématique. Du nom d'un historien et haut fonctionnaire français (1871-1969) qui fut vice-président de la Société des Amis de l'Abbé Grégoire, il comporte différents documents relatifs au curé révolutionnaire dont un discours prononcé par René Cassin devant la Sorbonne en 1950 à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Grégoire ou encore un Recueil de pièces relatives aux obsèques de M. Grégoire et à la nomination de M. Guillon à l'évêché de Beauvais (1831).

Une autre pièce majeure, et originale, de cette postérité documentaire est la maquette du bateau négrier Le Brook (cliquer sur la cote pour plus de vues), conservée également à l’Arsenal. Dans les années 1780, l’abolitionniste Mirabeau fit réaliser cette maquette du navire anglais exécutée selon un plan exact et réaliste, pour faire connaître à l'opinion les conditions de transport des captifs noirs dans ces « bières flottantes» pendant la traversée d’Afrique en Amérique.  La maquette a été conservée jusqu’à nos jours grâce à l’Abbé Grégoire, qui l’avait récupérée lors de la dispersion de la Société des Amis des Noirs, laquelle en avait précédemment héritée.

Ultime trace de la présence l’abbé à l’Arsenal, et non la moindre : pour lui assurer une sorte de sinécure, les autorités révolutionnaires de l’époque l’y firent nommer en 1799 bibliothécaire, dans des conditions et dans un contexte politique rappelés ici sous la plume de Paul Grunebaum-Ballin.

Sur le parcours de l'évêque constitutionnel, concernant notamment les fondements chrétiens de son combat pour l'abolition, lire L'abbé Grégoire, une "tête de fer en Révolution" (Nouveau Monde éditions, 2022), de l'historienne Françoise Hildesheimer, disponible à l'Arsenal.

 

*Rechercher dans le catalogue Archives et manuscrits de la BnF

illustration Gallica

POA

Gilles Pécout sur France Culture

Gilles Pécout était l'invité de la matinale du samedi 4 mai sur France Culture. Professeurs des universités, historien, il est devenu le président de la BnF le 18 avril dernier. Dans cet interview, G. Pécout revient sur les missions et projets de l'établissement et, en universitaire, met l'accent sur le rôle de la BnF dans l'accompagnement et la production de la recherche ►Ecouter ici

Visite de Stéphane Bern à la bibliothèque de l'Arsenal - jeudi 2 mai 2024

Grand Prix de la reliure de la ville d'Orléans

Un manuscrit inédit de Charles Péguy prochainement relié pour la ville d’Orléans

Le premier Prix de la reliure de la ville d’Orléans a eu lieu en 2005. Ce Prix propose aux relieurs professionnels de créer une reliure pour un document patrimonial des réseaux des médiathèques de la ville.  Par cette initiative culturelle, la ville d’Orléans souhaite valoriser les métiers d’arts et encourager l’innovation en matière de création contemporaine dans le domaine de la reliure d’art.

© crédit photo la ville d'Orléans 

Pour cette 5ème édition du Prix de la reliure de la ville d’Orléans, le manuscrit de Charles Péguy (1873-1914) intitulé : Pierre appartenant au Centre Charles Péguy a été choisi pour être relié.

Pour ce travail de reliure, un cahier des charges a été rédigé par le Centre Charles Péguy afin d’indiquer aux futurs candidats relieurs des consignes précises à respecter en matière de conservation (réversibilité, facilité de consultation, lisibilité etc.). Les candidats pouvaient également visionner en ligne la version numérisée du manuscrit.

Celui-ci date de 1898-1899 et est inséré dans la jaquette d’un autre livre du même auteur : Jeanne d’Arc. Il est signé « Pierre Baudouin », pseudonyme de Charles Péguy. Cette œuvre de jeunesse se compose de  166 feuillets, auxquels s’ajoutent 4 feuillets de versions antérieures corrigées ou abandonnées, ainsi que 2 feuillets de brouillons et 1 feuillet folioté de notes préparatoires. Les feuillets du corps d’ouvrage sont rédigés au recto, les brouillons et notes préparatoires en recto-verso pour partie. Une présentation précise du projet ainsi qu’une maquette préparatoire étaient demandées, des échantillons pouvaient être joints.

Outre les normes de conservation à respecter, l’artisan relieur devait tenir compte des particularités de ce manuscrit complexe (trois parties distinctes, mais formant un ensemble) et proposer un décor dont l’esthétique ait un lien avec l’œuvre.

C’est Madame Allison Blanc-Aubert, formée au diplôme des Métiers d’Art en reliure-dorure, qui a remporté le premier prix. Elle a proposé une reliure en cuir chagrin beige avec en décor des papiers entrelacés de tons beiges et blancs en référence au métier de la grand-mère de Charles Péguy qui rempaillait des chaises.

Le second prix a été attribué à Eva Vincze avec sa proposition de reliure à décor en peau grainée couleur jaune-orangé.

Tous les projets des candidats sont visibles au Centre Charles Péguy depuis le 20 avril jusqu’au 28 septembre 2024.

En septembre prochain la réalisation de la reliure de Madame Allison Blanc-Aubert sera remise à la Ville d’Orléans et exposée au Centre Charles Péguy.

Outre les projets des candidates, l’exposition consacrée au Prix de la reliure de la ville d’Orléans, présente les travaux de relieurs des précédents Prix de la reliure depuis 2005 ainsi que quelques reliures remarquables issues des collections de la ville d’Orléans. C’est aussi l’occasion de visiter le musée Charles Péguy pour découvrir la vie de cet écrivain qui fonda en 1900 les Cahiers de la Quinzaine  proposant en regard critique et de nouvelles réflexions sur son époque. 

Christine Prieur

Salle de lecture de la bibliothèque de l'Arsenal - Nouvelles conditions d'accès

Depuis le mois d'avril 2024, de nouvelles conditions d'accès à la salle de lecture de la bibliothèque de l'Arsenal sont entrées en vigueur.
Les cartes de lecteurs délivrées jusqu'à présent en format papier, valables uniquement sur place, sont remplacées par des cartes informatisées, valables sur tous les sites de la BnF.
Ces cartes, achetables en ligne, peuvent être également délivrées sur place sur présentation d'une pièce d'identité. Elles sont uniquement payables par carte bancaire. 

Pour accéder à plus d'informations, veuillez cliquer sur le site de l'agenda de la BnF.

 

La presse en liberté

Le 3 mai a été proclamé Journée mondiale de la liberté de la presse par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1993. Cette journée permet chaque année de rappeler les atteintes portées contre les journalistes et la nécessité de défendre ce droit d'expression fondamental pour la démocratie en promouvant une presse indépendante et pluraliste.

Se posant en termes renouvelés à l’ère du numérique, la question de la liberté de la presse est aussi ancienne que le support lui-même. En France, comme le rappelle ce lien BnF dédié, elle accompagne d'emblée l’apparition du premier périodique, La fameuse Gazette, de Théophraste Renaudot : «  L’hebdomadaire répond en effet à la volonté du pouvoir – Richelieu, en l’occurrence – de disposer d’un outil permettant d’exercer une action continue sur le public lettré, alors que le pays s’engage dans la guerre. Pour éviter toute concurrence, Louis XIII dote La Gazette d’un privilège royal de paraître et d’éditer qui lui donne une position de monopole en matière d’information politique. D’autres journaux existent bien, mais restent cantonnés à la littérature et aux sciences".

A propos de cette même période de l’Ancien régime vu à travers ce type de publication, rappelons ou signalons que les chercheurs peuvent s’appuyer pour leurs recherches sur les périodiques du fonds ancien de la bibliothèque de l’Arsenal couvrant la période 1631-1789. Les collections concernées comprennent plus de deux cents gazettes et journaux français et étrangers. On y trouve, notamment :

  • plus de trois cents almanachs
  • plus de 4 200 mazarinades
  • les trois grands titres du XVIIe siècle, devenus journaux officiel de l’Ancien Régime : la Gazette de Renaudot, le Mercure de France (dont une série reliée aux armes de Madame de Pompadour), le Journal des savants ;
  • des périodiques spécialisés des XVIIe et XVIIIe siècles : le Journal des dames, le Journal de médecine de 1683 etc.;
  • les organes de presse à destination d’un public cultivé, témoins des controverses du Siècle des lumières : les Mémoires de Trévoux, les Nouvelles ecclésiastiques, le Pour et contre, le Journal encyclopédique, le Nouvelliste du parnasse et l’Année littéraire ;
  • le premier quotidien français : le Journal de Paris ;
  • les gazettes dites de Hollande : Les Nouvelles de la République des lettres, la Gazette de Leyde

Pour compléter le propos...

 

POA

illustration Gallica

e-NDP Notre-Dame de Paris et son cloître

Les 27, 28 et 29 mai 2024, à l'initiative de l'Université Paris Cité, se tiendra à Paris le Colloque e-NPD : Notre-Dame de Paris et son cloître (1326-1504).

Le projet ANR e-NDP Notre-Dame de Paris et son cloître renouvelle la connaissance de la cathédrale Notre-Dame de Paris par l’édition numérique de 26 registres du chapitre (1326-1504). Cette édition collaborative se fonde sur une intelligence artificielle de reconnaissance de l’écriture manuscrite (handwriting text recognition ou HTR). Le projet propose aussi de reconstituer numériquement le parcellaire du cloître, en s’appuyant sur le Système d’information géographique ALPAGE. Enfin, il reconstitue numériquement le fonds de la Bibliothèque du chapitre, dont 350 volumes sont aujourd’hui conservés dans les bibliothèques parisiennes (Bibliothèque nationale de France, Départements des manuscrits et de l’Arsenal, et Bibliothèque Mazarine). Le projet entend valoriser un patrimoine unique en son genre, par des spécialistes de toutes les disciplines du texte, de l’histoire, de l’architecture et du bâti.

A noter que les travaux se dérouleront successivement sur trois sites : la BnF-Tolbiac, les Archives nationales (Marais), l'Institut de France.

Présentation complète du projet de recherche►lire ici

Programme du colloque et intervenants cliquer là

En lien avec cette manifestation, vous trouverez ici quelques repères documentaires sur les apports/rapports entre intelligence artificielle et historiographie.

Deux conférences sur la reliure parisienne à la Renaissance / BnF-site Richelieu

Autour de l'exposition "L'invention de la Renaissance" un cycle de conférences Léopold Delisle est organisé à la BnF avec le soutien d'Henri Schiller grand mécène de la Bibliothèque. Deux conférences auront lieu dans ce cadre ayant pour thème la reliure parisienne. Ces conférences seront données par Mme Fabienne Le Bars, conservatrice à la Réserve des livres rares.

1/ - La reliure parisienne à la Renaissance : Une effervescence créatrice

Lieu : BnF, site Richelieu, salle des conférences, 5 rue Vivienne, 75002 Paris

Date : jeudi 16 mai 2024, 18h30-20h

2/ - La reliure parisienne à la Renaissance : L'invention décorative et ses modèles

Lieu : BnF, site Richelieu, salle des conférences, 5 rue Vivienne, 75002 Paris

Date : Jeudi 23 mai 2024, 18h30-20h

Pour plus d'informations, rendez-vous sur l'agenda de la BnF

© Gallica - BnF

Plat supérieur de la reliure à décor d'entrelacs courbes pour J. Grolier, Paris, BnF, RLR, RES-R-187

Les soirées de l'Arsenal en ligne !

Les dernières conférences de l'Arsenal ont été mises en ligne récemment Nous nous proposons de voir ou revoir les deux premières conférences du cycle consacré au médiévalisme (cliquer sur le titre). 

Le Moyen Âge des Lumières. Le marquis de Paulmy entre érudition et littérature, par Fanny Maillet (décembre 2023).

L’invention du Moyen Âge par les écrivains romantiques, par Isabelle Durand (janvier 2024).

Bon visionnage ! 

Cycle de conférences " Formes du livre, gestes de lecture"

Dans le cadre des Rendez-vous des métiers du livre, la bibliothèque de l'Arsenal poursuit son cycle de conférences, Formes du livre, gestes de lecture, ayant pour thème les formats du livre et leurs évolutions, des grands et lourds ouvrages monastiques ou scolastiques médiévaux à notre livre de poche moderne, jusqu’aux nouvelles matérialités numériques. 

Après la séance inaugurale du 25 mars, deuxième volet de ce cycle lundi 22 avril à 18h30, avec une conférence intitulée "Du portatif au poche: un format devenu forme", par Isabelle Olivero.

Le livre de format réduit existe depuis l’apparition du codex. Pendant plusieurs siècles, plusieurs formats coexistent : des libelli portatiles sortis des ateliers d’Alde Manuce au XVIe siècle, aux séries des imprimeurs de la Renaissance jusqu’aux premiers livres de poche » des éditeurs du XIXe et XXe siècles. Aujourd’hui le poche est devenu un « standard » autour duquel se distribue l’ensemble des collections chez presque tous les éditeurs. 

Docteure en histoire, chercheuse associée au Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC), responsable des acquisitions à la bibliothèque de l’Arsenal (BnF), Isabelle Olivero est l'autrice de Les trois révolutions du livre de poche. Une aventure européenne (Sorbonne université Presses, 2022).

Inscription pour la séance du 22 avril (réservation indispensable, places limitées) cliquer ici

Lieu : Grand salon de la bibliothèque de l'Arsenal (1 rue de Sully, Paris 4ème).

Informations générales sur le cycle et détail des séances sur la page Agenda BnF.

 

Confucius ou La Science des Princes / Ms-2331

Cette reliure en veau fauve enveloppe un manuscrit composé de 168 feuillets à l’écriture claire et aérée d’un secrétaire de François Bernier (1620-1688), ancien disciple de Pierre Gassendi (1592-1655) et vulgarisateur de sa pensée. Ce manuscrit inédit est l’un des derniers travaux de François Bernier qui nous rappelle au siècle de Louis XIV, quand l’engouement des élites françaises pour l’Empire du Milieu sous le règne de Kangxi fit naître des échanges culturels, commerciaux et aussi religieux entre les deux pays.

En 1685, année de la révocation de l’Édit de Nantes, Louis XIV envoie une délégation de jésuites à Pékin pour mieux connaître la culture chinoise. C’est dans ce contexte que deux ans plus tard est publiée la traduction latine d’une encyclopédie de la pensée chinoise intitulée le Confucius Sinarum Philosophus (CSP). Cet ouvrage compile un travail de longue haleine d’anciens missionnaires jésuites installés en Chine depuis de nombreuses années. Il comporte, en plus de la traduction latine, des notes historiques rédigées par les jésuites et des commentaires d’éditorialistes chinois.

©Gallica | BnF

S’inscrivant dans la mouvance consistant à vouloir relier sur la base d'un fondement philosophique la pensée chinoise à la pensée occidentale, François Bernier qui a voyagé à l’étranger et séjourné dans l’Inde Moghols, rédige en 1687 la première traduction en français du Confucius Sinarum Philosophus sous le titre de Confucius ou la science des princes. Cependant cette traduction ne suit pas mot pour mot l’ouvrage en latin, puisque Bernier n’a pas les mêmes visées que les auteurs de la version latine. Il s’intéresse essentiellement au message de Confucius prônant l’harmonie entre le monarque et son peuple. Bernier propose un éclairage limpide de la philosophie confucéenne sur la manière de gouverner  grâce à une traduction épurée et orientée. C’est pourquoi, il ne sélectionne que certaines notes des commentateurs chinois et quelques notes historiques des jésuites lorsqu’il les juge pertinentes à la compréhension du texte. L’objectif de Bernier est de permettre une plus large diffusion du confucianisme grâce à sa traduction française.

 «  Cependant, je vous avoüeray que ce n’est pas là la principale raison qui m’a porté à ce travail, je ne l’ay principalement entrepris que parce que j’ay remarqué qu’il n’y a point de Morale qui instruise mieux les Princes de leur devoir plus sagement plus prudemment plus respectueusement. Elle insinue doucement que la majesté et la gravité estant des qualités indispensablement attachées a la personne des princes, elles doivent neanmoins estre temperées de beaucoup de douceur et d’humanité », extrait du Ms-2331, folio 8v.

Article rédigé par Christine Prieur

Une vidéo de présentation du Ms-2331 : interview d'Olivier Bosc, directeur de la bibliothèque de l'Arsenal

          → Pour aller plus loin : 

2024 : l'agenda du livre

Comme ils le font chaque année, les différents acteurs du livre en région proposent en 2024 une série de manifestations autour du livre et de la lecture. Salons, journées professionnelles, ateliers, rencontres d'auteurs, expositions, spectacles pour les tout-petits : d'Auvergne-Rhône-Alpes à Provence -Alpes Côte d'Azur, découvrez l'agenda complet par zone géographique, conçu par la Fédération internationale du livre et de la lecture► Cliquez ici

 

 

 

illustration FILL

Soyons accessibles !

En partenariat avec le département Développement des publics et médiation de la BnF nous vous informons que le guide « Mémoires, thèses, publications : soyons accessibles ! » est en ligne en suivant ce lien → ICI.

Nous vous proposons une courte présentation de ce guide réalisé dans le cadre des Comités interministériels du handicap, sous l’impulsion du Ministère de l’Enseignement supérieur. Celui-ci  vise à déployer une série de mesures pour renforcer le dispositif d’accessibilité afin que tous les étudiants puissent avoir accès au savoir.

Pour rappel, les étudiants en situation de handicap représentaient 2% de la population étudiante globale en 2022, soit 51 000 personnes. Ce chiffre est en augmentation par rapport aux années précédentes. Il est donc primordial de mettre en œuvre une politique de sensibilisation à l’accessibilité pour tous. Ce guide pratique propose aux les étudiants et aux chercheurs des conseils en matière d’accessibilité afin qu’ils intègrent dès la création de leur documents scientifiques les bons réflexes.

L’accessibilité numérique peut être une synthèse vocale, la compatibilité de logiciel entre une synthèse vocale et un document écrit, une ressource qui permet d’être partagée facilement sur les réseaux sociaux, des métadonnées accessibles. Ainsi, les contenus accessibles pour tous participent ainsi à la construction des savoirs scientifiques de demain, selon le principe de conception universelle.

C. Prieur

Bon à savoir : Si vous participez à la production d’un site web, vous pouvez vérifier l’accessibilité d’une partie des contenus, via l’outil WAVE (https://webaim.org/techniques/acrobat) ou sur experte.com (https://www.experte.com/fr/accessibilite).

Pour aller plus loin :

→ Ressources DINUM : https://accessibilite.numerique.gouv.fr/ressources/references/

L'Association Georges Perec

L’Association Georges Perec, a été créée en 1982. Elle a pour but de promouvoir " la lecture, l'étude et le rayonnement de le rayonnement de l’œuvre de Georges Perec ".

Adresse mail : associationgeorgesperec@gmail.com

 

Arsenal et Oulipo, Oulipo et Arsenal

Arsenal et Oulipo, Oulipo et Arsenal

La bibliothèque de l’Arsenal invite à la redécouverte de son histoire, notamment architecturale, avec un cycle de conférences à deux voix : un conservateur présente les richesses d’un fonds et un spécialiste apporte un éclairage historique ou littéraire. Carte blanche à Clémentine Mélois l'une des benjamines parmi les Oulipiens, suivie de la présentation de pièces rares issues de la bibliothèque de l’Arsenal. Les listes en tous genres seront à l’honneur…
Introduction par Claire Lesage, cheffe du service des Collections à la bibliothèque de l’Arsenal.

Lundi  22 mai 2023 de 18 h 30 à 20 h.

Réunion de l'Oulipo - 31/08/2021 - © David Paul Carr / BnF

Contact

metiersdulivre.arsenal@bnf.fr

Bibliothèque de l'Arsenal
1, rue de Sully 75004 Paris

(boîte postale et accès aux manifestations
et aux expositions)

lundi : 14 h -19 h
mardi-vendredi : 10 h -19 h
samedi 10 h-18 h


La Bibliothèque de l'Arsenal a reçu le label Maison des illustres en 2012.