Skip to main content

Portail Sociétés en débats

Ressources en culture générale sélectionnées par la Bibliothèque nationale de France

Accueil

Bienvenue

Etudiants en classes préparatoires aux grandes écoles (écoles d'ingénieur, HEC...), personnes préparant l'épreuve de culture générale des concours de la fonction publique, des écoles de journalisme ou des I.E.P,  ou tout simplement citoyens attentifs aux débats qui agitent la société, ces ressources vous aideront à mieux appréhender les enjeux et problématiques du monde contemporain.

Agenda

À la BnF

Sélection de bibliographies de la BnF

Cycle de rencontres - Archéologie de la Guerre : de la fouille à l’écriture de l’Histoire

Le classement au titre des Monuments historiques (2001) puis la première restauration engagée ont beaucoup renforcé le temps dédié à la cité de la Muette, théâtre du camp de Drancy entre 1941 et 1944. En 2009, un important corpus de graffiti d’internés fut mis au jour. Sa valorisation fut en partie articulée à un projet plus vaste de mise en réseau des lieux d’histoire de la Déportation du département. La médiation de celui-ci permis une redécouverte : l’œuvre d’un interné connu par quelques estampes constituant, en fait, un ensemble cohérent et majeur. Dessinateur mais aussi écrivain, Georges Horan-Koiransky  fut, enfin, un témoin clé documentant d’une façon unique le lieu de départ des convois de déportation en gare du Bourget-Drancy, ultime sujet de recherches autour de ce site primordial de la persécution des Juifs de France.

 

 
© Couverture de Le Camp de Drancy (seuil de l'enfer juif) de G. Horan-Koiransky, 1947 (Archives départementales de la Seine-Saint-Denis)

 

 

 

Mercredi 11 avril de 18h30 à 20h00
"Trois contributions à l'archéologie du camp de Drancy" Par Benoît Pouvreau 

Lieu : Salle 70 - Site François Mitterrand (Entrée libre)

En savoir plus: programme détaillé du cycle

Nouveau mémo Chercher & Trouver : les manuels scolaires

Un nouveau mémo "Chercher & trouver" Les manuels scolaires français : des sources pour l'histoire de l'éducation est disponible sur le site de la BnF.

Ce mémo donne des indications et conseils pour

  • retrouver les références des manuels scolaires présents dans les collections de la BnF,
  • et utiliser les outils et ressources imprimées et accessibles en ligne, qui recensent et signalent ces publications.

Le guide référence également les collections de manuels scolaires conservées dans d'autres institutions.


Il comprend différentes rubriques relatives aux outils disponibles dans les salles de lecture de la BnF ou en ligne (catalogues, répertoires spécialisés, bibliographies, bases de données), et à leur utilisation.

 

 

Les mémos "Chercher & Trouver" donnent des informations synthétiques et pratiques sur un type de publication (thèses, actes de congrès, films documentaires) ou un outil documentaire (bibliographie, base de données) ; les ressources présentées sont disponibles en salle de lecture ou à distance.

 

Hommage à Anne Ancelin Schutzenberger (1919-2018)

Le Psychodrame (Payot, 2003)

Anne Ancelin Schutzenberger a introduit en France la technique thérapeutique du psychodrame, qui permet, dans le cadre sécurisé de la prise en charge psychologique ou psychanalytique, de mieux appréhender le rôle que nous jouons en société ou à l'égard de notre entourage. Elle développe dans cet ouvrage différentes pratiques et les illustre par des exemples choisis. A retrouver en salle C (616.891 5 ANCE p)

La langue secrète du corps (Payot, 2015)

Anne Ancelin Schutzenberger a consacré une grande partie de sa vie à l'étude et à l'analyse de la communication non-verbale. Au-delà du geste qui trahit l'émotion, l'auteure s'intéresse aux signaux corporels de souffrance ou de joie qui s'expriment à-travers nos postures et nous livre ici son premier ouvrage dédié à cette question. A retrouver en salle J (150 ANCE l)

Psychogénéalogie (Payot, 2012)

On doit à Anne Ancelin Schutzenberger l'invention du mot "psychogénéalogie". Cet ouvrage, suite de "Aïe, mes aïeux", tout en évoquant les grands principes de psychogénéalogie (loyautés invisibles, syndrome de l'anniversaire, mémoire du corps, etc), fait la part belle aux témoignages de la praticienne comme de ses patients. Il est aussi un guide pratique d'aide à la réalisation d'un arbre généalogique signifiant. A retrouver en salle J (155.9 ANCE p).

Ces enfants malades de leurs parents (Payot, 2005)

Dans cet ouvrage, Anne Ancelin Schutzenberger aborde la question de l'héritage des traumatismes vécus par les ancêtres, qui parfois s'expriment dans le corps des jeunes générations par le biais de la somatisation. Comment reconnaître, évaluer, et dépasser ces blocages ? L'auteure propose notamment l'apport du psychodrame comme technique thérapeutique. A retrouver en salle J (155.9 ANCE c)

Le plaisir de vivre (Payot, 2011)

La sérendipité, cette aptitude à faire par hasard une découverte inattendue, à provoquer la "chance des hasards heureux", est une compétence qui s'apprend, qui s'entretient, et qui permet d'ouvrir le champ des possibles, notamment en termes de thérapie : tel est le crédo qu'Anne Ancelin Schutzenberger développe dans cet ouvrage qu'elle a nourri de sa propre expérience et de son riche parcours. A retrouver en consultation dans les salles du Rez-de-Jardin.

Vouloir guérir (Payot, 2016)

Dès les années 1970, Anne Ancelin Schutzenberger s'investit dans l'accompagnement des patients atteints de maladies graves, notamment de cancers, et aux côtés de leur famille. Publié initialement en 1985, cet ouvrage rassemble ses observations et sa démarche, qui s'appuie sur un point essentiel : chacun abrite en soi le pouvoir de guérir, il convient pour cela de susciter l'envie de vivre. A retrouver en consultation dans les salles du Rez-de-Jardin.

Ici et maintenant, vivons pleinement

A 93 ans, Anne Ancelin Schutzenberger publie ici un ouvrage de développement personnel riche de vitalité et d'optimisme. A retrouver en consultation dans les salles de lectures du Rez-de-Jardin.

Hommage à Thomas Berry Brazelton (1918-2018)

Ce que nous apprennent les bébés / Erès, 2011

Dans cet ouvrage, Drina Candilis-Huisman présente l'apport du travail de Thomas Berry Brazelton au côté des parents, pour une véritable reconnaissance du bébé en tant que personne, et un accompagnement de la famille en construction à l'arrivée d'un nourrisson. Elle fait notamment mention de son outil d'évaluation clinique, désormais connu sous le nom d'échelle de Brazelton. L'ouvrage offre en dernière partie la transcription d'un entretien avec l'éminent pédiatre.

Points forts / Stock, 1994

Les "points forts", ces poussées d'acquisitions et de régressions qui rythment le développement des tout-petits au cours de l'enfance, de 0 à 6 ans, sont le socle de la pratique et de la recherche de Thomas Berry Brazelton, dans la continuité des "périodes sensibles" selon le concept développé par Maria Montessori. L'auteur s'appuie sur cette lecture des étapes clés de l'enfance pour apporter des réponses concrètes au multiples situations de la vie quotidienne (les repas, le sommeil, la discipline, etc).

L'âge des premiers pas / Payot, 2006

Un ouvrage de vulgarisation salutaire pour bien des parents confrontés à la période dite "d'opposition" de leur enfant entre 1 et 3 ans. Thomas Berry Brazelton expose  ici en quoi cette étape du développement des jeunes enfants, quoi que chaotique, est indispensable à la construction harmonieuse de leur personnalité, et se révèle finalement très saine.

Les premiers liens / Stock - Calmann-Levy, 1991

Pédiatre spécialiste de la psychanalyse du bébé, Thomas Berry Brazelton dialogue ici avec l'éminent psychiatre de l'enfant et de l'adolescent Bertrand Cramer. Tous deux nous livrent un ouvrage éclairant sur les interactions précoces entre parents et enfants.

Bibliographie sélective : La Sibérie

Le Nord, c'est l'Est : aux confins de la Fédération de Russie : récit de voyage / Cédric Gras, 2013

De la Carélie au fleuve Amour, de la Crimée à la mer du Japon, des immenses steppes de Mongolie à Magadan, l’auteur a parcouru des milliers de kilomètres pour aller à la rencontre des archipels humains perdus que le pouvoir exploite à coups de décrets depuis l’époque soviétique.

Norilsk, Caryl Féry, 2017

Un grand auteur de la Série noire découvre la Russie dans un contexte extrême : une cité minière que l'on dit la plus polluée au monde et à -30°C...
Un "démarches" au décor noir, très noir…

Sibir : Moscou-Vladivostok, mai-juin 2010 / Danièle Sallenave, 2015

Sibérie en russe c'est "Sibir", du nom d'un petit royaume mongol défait par les Russes après la victoire d'Ivan le Terrible en 1552 sur les Tatars de Kazan. Symbole et départ d'une conquête et d'une colonisation de la Sibérie qui durera des siècles. Située en Asie par la géographie, la Sibérie appartient à l'Europe par l'histoire et par la civilisation. L'Europe ne s'arrête pas à l'Oural.
Comment cela s'est imposé à moi, je le raconte jour après jour, tandis que sous mes yeux s'étire un paysage de forêts, de campagnes désertées, de grands fleuves, de villes géantes, de gares monumentales. © Electre

Siberia : en canoë du lac Baïkal à l'océan glacial Arctique / Philippe Sauve, 2014

Cinq mois durant, seul à bord d’un canoë en toile, Philippe Sauve traverse la Sibérie sur son deuxième plus long fleuve, la Lena. De la chaîne du Baïkal aux rivages de l’océan Glacial Arctique, il parcourt ainsi 3 800 kilomètres à la seule force de ses bras. Il fait le gros dos sous l’orage, endure la morsure des insectes, craint les ours, fraternise avec les habitants évenks ou iakoutes des hameaux isolés puis reprend goût à la solitude, extrême dans ces régions reculées, après la rencontre de brigands. Au cœur de la taïga qui se dévoile au fil de l’eau ou sur la toundra qui borde les monts de Verkhoïansk, la nature s’offre au voyageur, le défie ou bien l’épuise. Mais gardant le nord pour horizon, Philippe Sauve pagaie sans faiblir jusqu’aux rivages déserts et ventés de la mer des Laptev, qu’il atteint au seuil de l’hiver, étanchant pour un temps sa soif de liberté. © Electre

L'exploration de la Sibérie / Antoine Garcia & Yves Gauthier, 2014

De cet immense continent, à l’aube du XVIIIe siècle, Pierre Ier fit un empire rien moins qu’eurasiatique. Son programme : concurrencer les Européens sur les mers du Sud en ouvrant une voie exclusive, sibérienne, vers l’Inde et la Chine, et « prendre Christophe Colomb par derrière » en jetant un pont russe vers l’Amérique, mission qu’il assigna à un vieux compagnon d’armes, le Danois Béring. Catherine la Grande, à la fin de ce siècle, étira l’aile sibérienne de l’aigle russe dans le même esprit civilisateur. Pour peindre cette histoire épique, les auteurs n’ont pas choisi le genre monographique mais le mode du récit dans les pas d’explorateurs tous différents, tous héroïques. Un récit qui s’abreuve aux premières sources : archives ou imprimés russes, souvent inédits. © Electre

En descendant les fleuves : carnets de l'Extrême-Orient russe / Éric Faye et Christian Garcin, 2011

Le voyage que nous avons effectué pendant l’été 2010 vers l’Extrême-Orient de la Russie répondait à un vieux désir que nous avions l’un et l’autre. Hormis l’attrait que nous éprouvions depuis longtemps pour cette région du monde, à chacun de nous avaient été vantées la sauvagerie et la beauté des paysages autour de l’immense fleuve Lena, qu’il était possible de descendre depuis la ville de Iakoutsk jusqu’à son embouchure dans l’océan Glacial Arctique, bien au nord du cercle polaire. Ce livre est la relation de ce périple. Il débute par l’arrivée à Iakoutsk, la plus grande ville au monde bâtie sur permafrost, et dont les immeubles reposent sur pilotis. © Electre

Dans les forêts de Sibérie : février-juillet 2010 / Sylvain Tesson, 2013

Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l'existence. Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence - toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu. © Electre

L'invention de la Sibérie par les voyageurs et écrivains français : XVIII-XIX siècles / publié sous la direction de Sarga Moussa et Alexandre Stroev, 2014

C'est au siècle des Lumières que s'invente la Sibérie comme objet de savoir troublant et fascinant. Vue de l'Occident, la Sibérie incarne la Russie à l'extrême. Mais comment concilier la présence de populations "barbares" avec le mythe du Bon Sauvage ? Comment, enfin, comprendre que cette région soit une terre d'exil et de châtiment, alors même qu'elle véhicule des représentations idéalisantes, voire utopiques ? Les approches littéraires, historiques et ethnologiques de chercheurs venus de Russie et de France se complètent pour faire sortir de l'ombre un vaste corpus de récits de voyage, de mémoires, de romans, de drames et d'articles de presse consacrés à la Sibérie aux XVIIIe et XIXe siècles. © Electre

Transsibérien / Dominique Fernandez,... ; photographies de Ferrante Ferranti, 2012

28 mai 2010, Dominique Fernandez, accompagné d'une vingtaine d'écrivains, photographes, journalistes, acteurs, français et russes, embarque, au départ de Moscou, à bord du Transsibérien qui les mènera à Vladivostok, capitale de la Russie d'Extrême-Orient. Trois semaines sur les rails, et le bout du monde. De la place Rouge à Tchékhov, de la dictature stalinienne à la terrible beauté sibérienne en passant par Nijni-Novgorod, Irkoutsk et le fleuve Amour, Dominique Fernandez invoque écrivains et penseurs, Gautier, Dumas, Gorki, Tolstoï. Et, en toile de fond, persistante, l'ombre inquisitrice du passé soviétique.
 

L'hiver aux trousses : voyage en Russie d'Extrême-Orient / Cédric Gras, 2015

Cédric Gras est un écrivain géographe. Ou plutôt un écrivain de la géographie, et aussi un arpenteur, un baroudeur érudit, l’un de ceux qui n’hésitent pas quand il faut tracer un trait entre Yakoutsk et Vladivostok, et parcourir l’Extrême-Orient russe, l’hiver aux trousses, en accompagnant l’automne. Des contrées polaires à la mer du Japon, la « chasse aux feuilles rouges » d’un long été indien a guidé ses pas.
 

Vladivostok : neiges et moussons : récit de voyage / Cédric Gras ; préface de Sylvain Tesson, 2013

Lorsque Cédric Gras, irrésistiblement attiré par les confins, descend du Transsibérien tant fantasmé et découvre Vladivostok, il est déçu de ne pas trouver le bout du monde auquel il s’attendait. De la désillusion initiale va naître une exploration patiente de cette cité portuaire si proche de la Chine. Ni les déboires liés à son installation ni la laideur première des rues n’empêcheront le jeune homme d’être, saison après saison, envoûté par cette ville cachée et porteuse de rêve.

Cycle de rencontres - Archéologie de la Guerre : de la fouille à l’écriture de l’Histoire

Situé à l’intérieur de la boucle de la Seine, dans la plaine alluviale dite d’Achères, le Fort Saint-Sébastien accueillit, vraisemblablement à partir de 1669 et pour quelques années seulement, les troupes dites de la « Maison du Roi », soit entre 9000 et 30 000 soldats, faisant l’apprentissage des techniques de la guerre de siège. La fouille archéologique, menée entre 2011 et 2012 sur une surface de 28 hectares, a révélé l’existence de deux ouvrages fortifiés distincts associés à leurs aires de campement. Cette lecture archéologique inédite de la préparation à la guerre de siège offre un éclairage différent, à une échelle inaccoutumée, sur la rationalisation des pratiques militaires sous Louis XIV. Elle permet de s’intéresser plus globalement à la société des gens de guerre, à laquelle appartiennent les compagnies de mousquetaires et d’examiner la réalité matérielle de cette société composite.

 

 
© Médaillon du calendrier-estampe de l’almanach de 1670. RESERVE QB-201 (171)-FT 5 [Hennin, 4534] :  « l’Exercice et Attaque faîte du Fort de Saint-Sebastien en presence de leur Maiestez »

 

 

Mercredi 21 mars de 18h30 à 20h00
"Les fouilles du Fort Saint-Sébastien de Saint-Germain-en-Laye et la préparation des troupes de Louis XIV à la guerre de siège" Par Séverine Hurard 

Lieu : Salle 70 - Site François Mitterrand (Entrée libre)

En savoir plus: programme détaillé du cycle

Cycle de rencontres - Histoire de l'Italie - Les relations franco-italiennes aux XIXe XXe siècles

La France et l’Italie entretiennent des rapports très étroits et complexes depuis une époque lointaine. Au fil des siècles, leurs relations ont oscillé entre l’amitié, la méfiance et l’éloignement. Les six conférences du cycle aborderont les événements clés qui ont façonné leurs échanges à l’époque moderne et contemporaine : le rôle de la France dans le processus d’unification de la péninsule, les rivalités coloniales, l’importante émigration italienne vers l’Hexagone, les tensions dues à la montée du fascisme, le rétablissement des relations bilatérales dans le deuxième après-guerre jusqu’aux différends actuels.

 

 

Les défenseurs de l'indépendance italienne, 1859, Gallica, BnF, Estampes.

Conférence : vendredi 9 mars – 18h30-20h

Les relations franco-italiennes dans le deuxième après-guerre : de 1947 à nos jours. Par Alessandro Giacone, maître de conférences HDR en histoire contemporaine, université de Grenoble-Alpes.

Lieu : Salle 70 – Site François Mitterrand (Entrée libre)

- En savoir plus : programme détaillé                           
Pour approfondir les sujets proposés par le cycle, une bibliographie sélective est disponible en ligne. Elle sera également disponible en salle 70 lors des conférences.
Revivez les précédentes conférences du cycle.

À la une : les mouvements sociaux

Le Portail Sociétés en débats vous propose une sélection de ressources pour appréhender les différents mouvements sociaux sous les feux de l'actualité.

CC Olivier Orpelta (Flickr)

Actualité : zoom sur le pape François

Qui est le pape François ? À l'occasion de la sortie du film Le pape François le 28 septembre 2016, découvrez une sélection d'ouvrages et d'émissions consacrés au souverain pontife.

Christoph Wagener, Pope Francis, private audience of Centesimus Annus Pro Pontifice CC BY-SA 3.0 (Wikimedia Commons)

Actualité : La nouvelle étude PISA

Référence mondiale dans le domaine de l’évaluation des systèmes d’éducation, PISA est une enquête menée tous les trois ans auprès de jeunes de 15 ans dans les 34 pays membres de l'OCDE et dans de nombreux pays partenaires. Singapour arrive devant le reste du monde dans le classement.

Retrouvez l’ensemble des résultats de l’enquête 2015 qui vient de sortir et plus particulièrement ceux de la France.

Testez vos connaissances en ligne en répondant à quelques-unes des questions de PISA 2015 en sciences.

Gallica

Et pour aller plus loin,


- le site internet de l'OCDE sur l'enquête PISA.
- les ouvrages de la BnF sur le Programme international pour le suivi des acquis des élèves, référencés dans data.bnf.fr.
- Enquête PISA : les élèves français dans la moyenne, le Monde, éducation, 06/12/2016.
- Pour ne pas dire n’importe quoi quand arrivent les résultats de PISA, billet de blog Éduveille, 28/11/2016.
- Évaluer l'action éducative : des professionnels en concurrence, Xavier Pons, PuF, 2010.

Vos commentaires sur ce portail

Vous souhaitez faire une remarque sur ce portail ou une suggestion?

Cliquez sur "Commentaires" pour nous en faire part.